Vulkan

De Warhammer 40k - Lexicanum


Vulkan fut l'un des 20 primarques créés par l'Empereur à partir de son propre patrimoine génétique, celui de la XVIIIème légion des Salamanders. Sa sagesse était légendaire, comme son attachement aux superstitions de son monde d'accueil, Nocturne. Il disparut au cours du "Massacre du site d’atterrissage" à la bataille d'Istvaan V. 1


- Vulkan -
Port-Vulkan.png Légion: Salamanders
Monde d'origine: Nocturne 1
Trait(s) de
caractère:
Sagesse/Ténacité, 3-p.414
Compatissant 7-p.117
Amitiés: Ferrus Manus, 3-p.347
Horus Lupercal7-p.40
Inimitiés: Eldars Noirs 1
Statut actuel: Porté disparu à la bataille d'Istvaan V. 3-p.439



Jeunesse du Primarque

SalamandersHerald1.jpg

Nocturne

Vulkan, à l'instar de ses frères primarques, était encore au stade de l'incubation lorsque sa capsule fut dérobée dans les genocryptes de l'Empereur par les puissances du Chaos. Après avoir erré au grès des courants du Warp, sa capsule réapparut dans les cieux de Nocturne, une planète volcanique isolée au sud-est de l'Ultima Segmentum et alors sous le joug de raids menés depuis des siècles par les Eldars Noirs. Le reste de sa légende est documentée dans l'"Opus Promethean". De toutes les chroniques contant la légende des primarques de l'Empereur, celle de Vulkan est parmi les plus connues à travers l'Imperium. Cette œuvre rapporte qu'une "Puissante comète inscrivit une trainée de feu dans les cieux, durant le 'Temps de l'épreuve', une période très importante pour les habitants de Nocturne dont les prophéties attendaient depuis longtemps l'arrivée d'un sauveur. 1

Article détaillé : Nocturne


L'arrivée du "Sauveur"

La légende raconte qu'il fut retrouvé miraculeusement dans l'atelier même d'un forgeron du nom de N'bel. Ce dernier le découvrit dans sa forge un matin alors qu'il pénétrait dans la cour de son atelier. Que le primarque fut retrouvé sortit de son incubateur ou déjà enfant n'est pas établi. Mais sa présence était assez inhabituelle pour que N'bel porta l'enfant devant le conseil du village. Une prophétie cristallisait alors tous les espoirs du peuple de Nocturne: l'arrivée d'un sauveur qui les guiderait et briserait le joug des démons Eldars Noirs, transmis depuis des générations. Ils reconnurent instantanément l'enfant comme le "Sauveur" de la prophétie, de par les signes qui l'entouraient, mais aussi par une puissance surnaturelle qu'exaltait le fils de l'Empereur. Personne cependant n'osa s'approprier l'enfant pour lui-même; et les sages choisirent de confier son éducation à N'Bel, qui le prit comme son apprenti et l'éleva comme son propre fils. N'Bel lui donna le nom de "Vulkan", qui est également sur Nocturne celui du '1er roi' des Salamandres, ces sauriens géants qui règnent sur les flancs des volcans. 1

L'enfant des Forges

En effet, Vulkan ne fut jamais un homme ordinaire. Trois ans s'étaient écoulé et il était déjà plus fort et plus grand qu'aucun homme du village, seulement 3 années et la vivacité de son esprit était devenue plus aiguisée qu'aucune lame forgée sur ce monde. Il assimila les techniques de la forge apprises par son père, mais à une vitesse telle qu'il devint rapidement lui même un maître très recherché pour ses enseignements. Ce fut Vulkan lui-même qui découvrit et enseigna au peuple de Nocturne des techniques et des secrets parmi les mieux cachés des arts de la forge, jusque là inconnus et qui sont encore transmis aujourd'hui parmi les habitants de Nocturne. 1

La Prophétie s'accomplit

Nocturne avait vécu depuis des temps anciens au rythme des raids des Eldars Noirs, apportant régulièrement la terreur, la désolation, et emportant une partie de la population en esclavage vers un enfer au delà des cieux loin d'être seulement un mythe. Chaque habitant de Nocturne avait alors développé avec ingéniosité des abris et des stratégies pour se dissimuler et échapper aux rafles des démons xenos.
L'"Opus Promethean" raconte que la 4ème année après l'arrivée du primarque, les Eldars Noirs furent de retour sur Nocturne. Malgré les supplications des sages du village, Vulkan déclara à tous qu'il ne se cacherait devant personne. Il attendit les xenos déments armé seulement de 2 marteaux de forge, croisés par dessus de ses épaules. C'est alors que les habitants du village, gagnés par la fermeté et le calme serein du primarque, redécouvrirent le sens du mot 'courage'. Les hommes quittèrent peu à peu leurs greniers et leurs caves, et se joignirent à lui. Vulkan au devant d'eux, une centaine des pirates noirs tombèrent sous les coups des marteaux du primarque, acculant finalement le reste des envahisseurs à fuir la puissance d'une telle colère.
La nouvelle de ce nouveau miracle atteignit bientôt les 7 cités principales de Nocturne. Ses dirigeants voyagèrent jusqu'au village de Vulkan pour lui rendre hommage, et jurèrent avec lui de ne plus jamais reculer ni se cacher devant un ennemi, quel qu'il soit, mais de combattre jusqu'à les avoir vaincu. Ce serment légendaire fut incarné depuis par les fils de Vulkan, parmi sa légion et son chapitre, avec fierté et honneur. 1

Le "Outlander"

En honneur du triomphe de Vulkan sur les Eldars Noirs, les dirigeants de Nocturne décidèrent d'organiser un grand rassemblement populaire, qui inclurait également des tournois éprouvant l'habilité aux armes et aux arts de la forge. 1

Un passage de l'"Opus Promethean" appelé "Outlander", raconte comment un autre miracle s'accomplit cette fois devant Vulkan lui-même. À l'ouverture des festivités, un étranger apparut aux portes du village de Vulkan. Il demanda à pouvoir participer au concours qui serait organisé, sans jamais révéler ses origines. Son teint, à l'opposé de la peau cendrée des nocturniens, était pâle et ses vêtements étranges bien qu'indiquant un rang élevé. Il déclara devant le peuple rassemblé pouvoir vaincre n'importe qui en toute discipline. Tous ayant vu les miracles de Vulkan, sa harangue ne recueillit que des rires et l'on se moqua du présomptueux. Vulkan s'avança et un pari fut juré entre l'étranger et lui: le vaincu devrait servir éternellement le vainqueur. 1

Durant 8 jours les joutes se suivirent, enchainant des épreuves de force et d'endurance. Lors du "Levé d'enclume" par ex., aucun homme n'avait auparavant tenu ce poids terrible au dessus de sa tête plus d'un heure et demi. Les deux héros eux, les tinrent une demi-journée entière, à la fin de laquelle les juges les déclarèrent ex-æquo; afin de pouvoir procéder enfin aux autres épreuves qui les attendaient. Mais peu importait le nombre et la difficulté des épreuves, les deux challengers semblaient toujours de force et d'habileté égale, et si l'un ou l'autre remportait parfois une épreuve, la différence entre le perdant et le gagnant restait infime. 1

"Duel de Chasse" avec l'Empereur

SalamanderHerald1.gif

L'épreuve finale constituait à forger un arme en l'espace d'un jour et d'une nuit; laquelle serait ensuite employée pour abattre la plus grande Salamandre qu'ils parviendraient à trouver. Celui qui rapporterait la carcasse la plus imposante serait alors déclaré le vainqueur final des 8 journées de tournois.
Vulkan et l'étranger firent résonner le fer sur l'enclume tout au long d'une journée de labeur intense, sans qu'aucun ne prit ni repos, ni rafraichissement. Alors que le soleil déclinait par delà les montagnes, les deux héros virent la plume lointaine des 1ères laves du "Mont Deathfire", qui sont le signe de l'apparition des Salamandres sur ce Volcan. Vulkan se vanta de pouvoir atteindre le sommet pour sa chasse. L'étranger acquiesça, et répondit qu'il le suivrait, quel que soit le danger.
Une course terrible s'en suivit, au milieu des reliefs torturés de la montagne; l'étranger portant une courte épée au tranchant aiguisé; et Vulkan un immense marteau à tête d'argent. Ils se perdirent alors de vue, tandis que leur chasse commençait : des sauriens crachant leur flammes au milieu des nuages de fumée apparurent autour du volcan. Le primarque-forgeron parvint le 1er à trouver puis tuer une Salamandre d'une taille imposante. Mais sur le chemin du retour, le volcan tout entier entra en éruption et ouvrit une crevasse sous les pieds du primarque qui ne tint bientôt plus sa vie que d'une main accrochée au précipice, déterminé à ne pas lâcher sa proie de l'autre quel qu'en soit le prix. Pendant des heures, son esprit fut tourmenté par le choix de lâcher sa prise, et de choisir entre sa vie ou sa liberté. Finalement l'étranger réapparu de l'autre côté du précipice de lave, criant son nom. Vulkan répondit, et bientôt l'étranger s'approcha pour lui porter secours. Malgré sa position, Vulkan reconnu sur son épaule une salamandre plus grosse encore que celle qu'il avait prise. Voyant le danger, l'étranger intervint rapidement et n'hésita pas à jeter sa prise dans la rivière de lave qui le séparait de lui. Il sauva Vulkan. Ils s'éloignèrent ensuite ensemble pour fuir la fureur du volcan en éruption, l'étranger ayant abandonné sa prise qui terminait de se consumer dans les laves du volcan tandis que Vulkan tenait encore la sienne. 1

C'est ainsi que de retour au village, Vulkan fut déclaré vainqueur par les juges; l'étranger étant revenu les mains vides. Alors que la foule éclatait en liesse pour son sauveur, Vulkan, lui, demanda bientôt le silence. Tous le virent alors s'agenouiller devant l'étranger, et déclarer alors que quiconque plaçait la valeur de la vie au dessus de celle des récompenses méritait son service. L'étranger en retour le releva, et fit disparaitre l'illusion qui le dissimulait en révéla à tous sa forme véritable et son nom. Tous tombèrent à genoux alors que chacun reconnut à leur tour la véritable nature de l'Empereur de l'Humanité. Tous aussi comprirent alors qu'un père avait retrouvé son fils. 1

Au service de l'Empereur

Bannière (2è comp.) aux légendaires doubles marteaux de Vulkan

La Grande Croisade

L'Empereur mit Vulkan à la tête de sa XVIIIème légion, qui fut rebaptisée "les Salamanders en l'honneur du prédateur qui avait permit de réunir l'Empereur et son fils.
Vulkan choisit également de ne pas construire sa Forteresse-Monastère sur Nocturne, mais sur sa lune morte; "Prometheus". Il est également à l'origine des liens très forts qui unissent encore aujourd'hui les habitants de Nocturne et les Space Marines des Salamanders, vivant ensemble en paix sur Nocturne elle-même.
Vulkan et sa légion se distinguèrent glorieusement dans les campagnes de reconquête de la Grande Croisade, comme la plupart de ses frères. Le régent Malcador maintint des contacts réguliers avec lui et à la veille de la campagne sur Istvaan III qui devait révéler la trahison du Maître de Guerre, la position de sa flotte était signalée à proximité du Système Solar, déterminant de fait sa participation à la tragique contre-offensive qui sera lancée par Malcador contre Horus dans le Système d'Istvaan. 2-p.227

Au contact de l'Imperium, ses talents pour forger armes et armures atteignirent un niveau exceptionnel : à la Bataille d'Istvaan V, son armure personnelle peut supporter des déflagrations dévastatrices capables de déchiqueter le standard des armures de l'Astartes. 3-p.421

De même, il semble que le primarque-forgeron n'ait pas borné ses dons aux seuls arts des métaux, puisqu'il est dit qu'il rencontra des érudits parmi les plus distingués de tout l'Imperium, et que "la sagesse que convoyait son regard forçait à l'humilité". 3-p.414

Lors de la Grande Croisade, Vulkan était accompagné au combat par la Garde du Brasier. 7-p.27

Vulkan et Ferrus

Du fait de leur passion commune pour le travail du métal et tous deux artisans dans l'âme, une forte empathie naquit entre les deux frères primarques au cours de la Grande Croisade. Vulkan fut l'un des rares primarques à avoir été accueilli dans "l'Enclumarium"; le sanctuaire privé de Ferrus au cœur de son vaisseau amiral. Il tomba sous le charme d'un tel lieu et le déclara "magique". À la suite de cette rencontre, il forgea une "Bannière de la Salamandre" qu'il offrit au primarque des Iron Hands. Ce dernier lui construit en retour une Arme de Maître d'une facture exceptionnelle, que Vulkan, après l'avoir accepté avec honneur, déclara que "sa seule place était auprès de son Maître"; et lui retourna. Il semble que les superstitions du Culte prométhéen pour tout ce qui n'est pas né du cœur de la forge en soient la raison. Ce fut seulement lors des évènements tragiques de la Bataille d'Istvaan V que Vulkan accepta de nouveau le chef d'œuvre des mains de Ferrus avec lequel il combattit. 3-p.347

Vulkan et Horus

Du fait de sa propension à la compassion envers les humains, Vulkan se sentait parfois isolé parmi ses frères; à l'exception d'Horus. Un lien étroit de parenté existait déjà entre les deux primarques, mais Vulkan ressentait quelque-chose de très noble et de désintéressé chez le Maître de Guerre. Cette chose favorisait la loyauté de ceux qui l'entourait, et en cela nul primarque ne le surpassait. Son charisme coulait naturellement de lui, telle une aura presque palpable. Selon Vulkan, c'est pour cela qu'Horus avait été choisit comme Maître de Guerre, et non Sanguinius. Vulkan le considérait comme une sorte d’aîné qu'il respectait, et à qui il pouvait se confier. 7-p.40

L'Hérésie d'Horus

Bataille d'Istvaan V

Après la révélation de la trahison d'Horus et le massacre des loyalistes sur Isstvan III, mais aussi l'accalmie survenue dans les tempêtes apparues dans le Warp, Malcador ordonna une contre offensive devant réunir 7 légions restées loyales contre la zone retranchée d'Horus établie sur Istvaan V. Les 1ère légions les plus proches et les plus à même de répondre aux appels lancés par Dorn et Malcador furent celle de Ferrus Manus, de Corax, et des Salamanders de Vulkan.
Le primarque Vulkan est décrit à la veille de la Bataille d'Istvaan V comme portant l'arme offerte par Ferrus, et une épée d'une facture inconnue. La peau de son visage est sombre, comme celle de tous les habitants de Nocturne. Son armure est d'un "vert marin", fait d'un assemblage de plaques de céramique rehaussées d'une mosaïque de cristaux de quartz de couleurs multiples représentant des flammes. Son épaulière gauche est ornée du crâne d'une Salamandre géante, dont la légende dit qu'elle fut le trophée du duel de chasse entre le primarque et l'Empereur lors de leur 1ère rencontre. Un manteau lourd et épais fait d'écailles d'une autre Salamandre de Nocturne et sombres comme le fer, couvrait ces épaules et son armure. 3-p.414

Ferrus, arrivé en premier sur les lieux et assoiffé de vengeance contre Fulgrim, était devenu l'orchestrateur de l'offensive terrestre. Les Emperor's Children concentrés au centre, il donna l'aile gauche située à l'opposé de la dépression d'Urgall, à la légion de Vulkan.
Les combats furent terribles, alors que des unités de Lance-Flammes Salamanders nettoyaient dans un feu liquide de prométhium les lignes de bunkers, déjà endommagées par un bombardement orbital préliminaire. 3-p.421

Disparition de Vulkan

Se repliant avec sa légion meurtrie après la 1ère phase victorieuse des combats vers le site d'atterrissage, il fut pris sous le feu soudain et total des légions renégates sensées les couvrir. Encerclé ensuite avec sa légion par les forces combinées de Night Lords et de l'Alpha Legion, il se battit jusqu'au dernier moment. Une énorme explosion est le seul témoin de sa dernière position connue. 3-p.439 Même les rares survivants de sa légion ne purent donner aucun détail sur le sort exact du primarque-forgeron. 2-p.338

Le primarque survécu bel et bien mais fut capturé par son frère Konrad Curze qui le fit prisonnier sur son navire amiral. Konrad tenta en vain de tuer son frère mais découvrit alors son incroyable don d'immortalité. Enragé de ne pas pouvoir tuer Vulkan, Curze essaya de briser son esprit en le torturant à mort à chacune de ses résurrections. Le mental de Vulkan tient bon et il parvient à s'enfuir en se téléportant. 14

Vulkan erra dans le Warp durant plus d'une année avant de réapparaître en orbite de Macragge ou il s'écrasa tel un météore, le tuant une fois de plus. Son corps régénéra alors une nouvelle fois mais son esprit était cette fois brisé. Les Ultramarines tentèrent de soigner le primarque mais ce dernier s’échappa afin de tuer Curze. Vulkan fut alors poignardé par John Grammaticus qui pensait pouvoir soigner son esprit en sacrifiant sa propre vie d'immortel. Cette tentative échoua cependant et cette fois Vulkan ne se releva pas. Son corps fut donc placé en stase et rendu à sa légion pour qu'il soit ramené sur Nocturne quand le temps le permettrai. 15

La salamanders veillèrent ainsi sur le corps de leur père jusqu'à l'arrivée d'Artellus Numeon. Ce dernier fut sauvé par les Ultramarines et conduit sur Macragge. Dès son retour, le capitaine Numeon œuvra pour convaincre Guilliman de les laisser partir eux et Vulkan pour retourner sur Nocturne, persuadé que son père pourrait se relever une fois rendu à la terre. Guilliman finit par accepter et les Salamanders emportèrent le corps de leur père à travers la Tempête de la Ruine dans une mission que beaucoup considérait comme un suicide. Leur route fut semée d'embûches car de nombreux traîtres considéraient le Primarque tombé comme un trophée de choix. Les fils de Vulkan parvinrent malgré tout finalement sur leur monde natal où le Primarque fut inhumé dans le feu brûlant du Mont Deathfire. Même si Numeon était persuadé que leur acte leur rentrait leur père, rien ne se passa. Neuf jours s'écoulèrent quand le capitaine, désespéré de son échec, se rendit au volcan où il disparu. Peu de temps après, alors qu'ils cherchaient leur frère, les salamanders retrouvèrent un corps nu. Contre toute attente, l'homme se releva et s'avéra être leur père Vulkan ressuscité. 16


Après l'Hérésie

La "Quête des Pères de la Forge"

Sa disparition dans le désordre du repli des loyalistes ne laissa aucune trace de son destin. Cependant, Vulkan laissa derrière lui un héritage à ses fils : des prophéties et des énigmes destinées à retrouver 9 artefacts-reliques forgées de ses mains; une étrange quête spirituelle qu'il laissa aux survivants de sa légion. 4

Article détaillé : Quête du Père de la Forge


Le Culte prométhéen

La forte imprégnation du primarque dans les croyances des habitants de Nocturne a également marqué profondément ses descendants de l'Astartes. Le culte prométhéen gouverne encore la plupart des rituels et des croyances des Space Marines des Salamanders.

Article détaillé : Culte prométhéen


Artefacts et Reliques

Les "9" reliques de la Quête du Père de la Forge : 4

Autres reliques connues de Vulkan :

Particularités

Vulkan n'est pas, parmi les primarques, le plus grand combattant, pas plus qu'un psyker de renom ou un stratège de génie . Mais, mis à a part peut être Ferrus Manus, il ne souffre d'aucun rival dans le domaine de la force physique et morale. 10a-pp.132-133

Il semble pouvoir ressentir les richesses géologiques d'une planète, une fois qu'il est dessus .7-p.36

En tant que primarque étant le plus compatissant envers les humains, il semble que l' Empereur comptait sur Vulkan pour calmer les ardeurs de ses frères lors de la Grande Croisade. .7-p.117

Vulkan possède la capacité unique des Perpétuels de revenir à la vie même après la mort la plus violente qui soit comme une décapitation par exemple. Cette capacité était ignorée de Vulkan lui même jusqu'à ce que Curze la révèle durant l'Hérésie. 14

Citations

"On the Anvil of War are the strong tempered and the weak made to perish, thus are men's souls tested as metal in the forge's fire ."
+++ Le primarque Vulkan 9 +++
"D'aucuns voient les fils guerriers de Nocturne tels des diables terrifiants. Pourtant, leur valeur, leur force et leur habilité aux armes sont plus parlantes que la moindre voix discordante. Ils forgent la victoire avec une conviction ardente, tempérée par le sens de l'honneur et la patience. Ils sont l'incarnation du feu purificateur, et la flamme de leur cœur ne s'éteindra jamais."
+++ Vulkan, La Nature de la Guerre 12 +++

Galerie

- Figurine officielle (Forge World) par Simon Egan -
Vue de face.
Vue de face. 
Vue de dos.
Vue de dos. 
Vue détaillée.
Vue détaillée. 



- Figurine non officielle -
Conversion de Vulkan par 'Kristijan Silver' (Source)
Conversion de Vulkan par 'Kristijan Silver' (Source)  


Sources

Voir aussi



Primarques
Loyalistes CoraxFerrus ManusJaghatai KhanLeman RussLion El'JonsonRoboute GuillimanRogal DornSanguiniusVulkan
Renégats AlphariusAngronFulgrimHorusKonrad CurzeLorgarMagnus le RougeMortarionPerturabo