The Fires of Phaistos Osiris

De Warhammer 40k - Lexicanum



"The Fires of Phaistos Osiris", (litt. "Les Feux de Phaistos Osiris") furent une bataille opposant les Salamanders aux Orks. 1


- Les Feux de Phaistos Osiris -
SalamanderSP.jpg
Space marine Salamanders.
Lieu de la Bataille /
Campagne :
Phaistos Osiris. 1
Date : 539.M39
Conflit : Aucun
- Belligérants -
Défenseurs : Attaquants :
Salamanders. 1 Ork. 1


La Waaagh approche

De toutes les guerres qui leur ont apportés la gloire à travers les millénaires, ce sont les actions des Salamanders défendant cet important Monde Cardinal d'une invasion ork, qui sont le plus souvent citées comme l'exemple brillant du rôle des Space Marines protégeant l'Imperium.
L'histoire de cette grande bataille a été souvent cité dans les traités tactiques comme dans les sermons des prêcheurs.
Le monde de Phaistos Osiris est un important monde cardinal dans une région désolée.
En 539.M39 une énorme Waaagh! Ork, dirigé par le seigneur Rukrippa du Clan des Snakebite, se dirigeait vers le monde cardinal, et menaçait le Secteur Osiran tout entier.
Après avoir ravagé des mondes colonies et des avant-postes, la waaagh! tomba nez à nez avec la totalité du chapitre des Salamander.
Escomptant sur les pillages, les Salamanders avaient eût le temps de monter une armée disciplinée à partir des étudiants de la Schola Imperia, et des centaines de milliers de pèlerins venus visités la Basilique de Saint Thoth.
Malgré le nombre de défenseur, ce n'était rien face à la horde verte, composée de millions d'Orks et de troupeaux de Squiggoth, le tout déchargé par de monstrueux Space Hulks. 1

Débarquement

Dirigeant la résistance, les Salamanders avaient mis en place une défense en profondeur complexe et subtile, qui dénigrait à l'ennemi les ressources de la planète.
Ils utilisèrent la politique de la terre brûlée; se retirant des zones extérieures de la planète, qu'ils avaient truffés de pièges, champs de mines et dans lesquelles ils montaient des embuscades afin d’empêcher l'ennemi de préparer des assauts concertés.
Les civils qui ne pouvaient se battre furent réunis dans les cryptes du complexe de la Grande Basilique, ainsi que dans les nombreux temples de la planète. 1
Leurs semblables ainsi protégés et dans leurs dos, la résolution des milices de pèlerins n'en fut que plus grande pour résister face à l'invasion. 1
Les Orks, enragés de s'être vu refusés une bataille ouverte, s'écrasèrent contre les murs des cités-temples. Les Salamanders semblèrent être partout, comblant les trous dans les défenses, et s'opposant à une brutalité inhumaine avec leur force sans faille. Les sages et résolus Salamanders utilisèrent la soif de massacre des Orks pour les emmener dans des champs de morts qu'il avaient préparés à cet effet.
Après la première grande vague d'assaut, aucune cité-temples ne fut perdues, bien que ce fût au prix de nombreuses vies.1

La 2ème partie du plan

C'est alors que la 2ème partie du plan des Salamanders pût prendre effet.
Depuis une position caché dans l'ombre du soleil Osiran, la flotte du chapitre des Salamanders, aidés par le groupe de combat de la Flotte Ultima, engagea les Space Hulks de Ruckrippa.
A leurs niveau d'orbite, les vaisseaux Orks ne purent se défendre efficacement. Ils s'étiolèrent face aux torpilles ennemis, et des escouades de Dragon Ardent se téléportèrent à leurs bords afin d'y poser des charges sismiques. Les vaisseaux furent finalement désintégrés.
Des tempêtes de flammes et des nuées de débris tombant sur la surface de la planète en furent la conséquence. Les Orks à la surface, partageant tous les superstitions du clan Snakebite, prirent cela pour un présage de mauvais augure. Ils pensèrent y voir le déplaisir de Gork (ou peut être est-ce Mork ?) pour avoir échouer à prendre les cités-temples. Rapidement ils se battirent entre eux.
Rukrippa prît alors la tête des opérations, regroupa toutes ses troupes et promit à ses guerriers de prendre Sanctis, la plus grande des cités-temples.
Même les défenseurs fanatiques de la cité ne purent arrêter les troupes Orks, et les barricades furent pulvérisées. Les Orks massacrèrent ceux qu'ils trouvèrent dans la cité. Et, alors que la première vague arriva devant les marches de la grande basilique, le dernier piège des Salamanders s'activa.1

Les Feux de la Basilique

Des milliers de litre de prométhéum s'écoulèrent des gouttières et gargouilles de l'édifice, pompés depuis des réservoirs sous la cité. Des quartiers entiers furent détruits par des bombes incendiaires dissimulées à l'avance.
La cité brûla, et les Orks avec elle.
Se massacrant les uns les autres dans cet enfer, les Orks durent aussi affronter les Salamanders sortant des catacombes. Utilisant des Lances-Flammes et des Fuseurs, ils combattirent comme si ils se trouvaient sur leur monde natale, Nocturne. Avec eux venaient des escouades-suicides de Rédemptionistes, se jetant, en flamme et des prières plein la bouche, sur leurs ennemis.
Le coup fatal vint des Dragon Ardent, frappant depuis les cieux sombres, leurs pilotes de Thunderhawk manœuvrant habilement entre les débris brûlants. 1

La mort de Rukrippa

Rukrippa mourut au cœur de la Grande Basilique. Certains disent qu'il fût terrassé par un psyker Salamander, tandis que d'autre parlent de la bête mourant des mains de l'incarnation de Saint Thoth lui même. Quoi qu'il en soit, avec sa mort, vint la mort de la Waaagh!.
Les Feux de Phaistos Osiris rentrèrent dans la légende partout dans l'Imperium.
En gratitude, les Salamanders reçurent un étendard de bataille, représentant la silhouette noircie de la Basilique de Saint Thoth au milieu des flammes. La bannière est toujours une relique honorifique du chapitre depuis ce jour. 1

Sources