Memlock

De Warhammer 40k - Lexicanum

Memlock est un Agri-Monde de la Bordure Orientale. 1


Carte Stellaire Données Générales Image de la planète
Bordure Orientale.JPG - Memlock - Planete inconnue.jpg
Segmentum : Bordure Orientale
Secteur : Secteur Aegis
Sous-secteur : Inconnu
Système : Inconnu
Population : Inconnue
Affiliation : Imperium
Classe : Agri-Monde
Grade de la Dîme : Inconnue
Informations Planétaire
Aestimare : Inconnu Gravité : Inconnu
Aggregat : Donnée Inconnue Inclinaison Axiale : Inconnu
Diamètre Équatoriale : Inconnu Rotation : Inconnu
Distance Orbitale : Inconnu Température : Inconnu



Histoire

Memlock est un monde neuf fois plus grand que Terra, qui possède trois lunes identiques, qui favorise les marées. La planète a des ruines antiques qui parsèment la surface indiquent une origine xenos inconnue, bien que les clans techno-nomades qui y habitent interdisent aux étrangers d'explorer les ruines par peur de malédictions. Comme Heraldor, Memlock a résisté à l'Imperium avant d'être soumis, mais contrairement à son ancien allié, elle n'a pas gardé de rancune à l'égard de la victoire des Légions, car ils n'avaient pas de rêves de conquête, seulement le désir de rester isolés et non contaminés par le reste de l'humanité. 1

Au cours de la Grande Croisade, Memlock a été le site d'une bataille entre l'Alpha Legion, et les Klarkash de l'Armée Impériale contre les Khraves.2

Lorsque l'Hérésie d'Horus arriva dans la Bordure Orientale, Memlock fut d'abord loyal, la majorité de ses seigneurs de clan ne voulant pas se lancer dans une telle guerre. Cependant, les émissaires du Maître de Guerre étaient rusés et trouvèrent parmi les seigneurs de clan ceux qui cherchaient à prendre le pouvoir sur leurs pairs. Ils les ont armés et préparés, les opposant aux partisans de l'Empereur dans une guerre civile. Memlock tomba ainsi sous la coupe du Maître de Guerre. De nombreux Chef de clans quittèrent Memlock et certains participèrent à la Bataille de Terra, mais leur nouvelle allégeance les avaient terriblement changés. 1

Sources