Lion El'Jonson

De Warhammer 40k - Lexicanum


Lion El'Jonson fut l'un des 20 primarques créés par l'Empereur à partir de son propre patrimoine génétique. Il est le père génétique de la légion des Dark Angels. Surnommé "Le Lion", sa loyauté à l'Empereur était totale et sa fierté légendaire. Il disparut mystérieusement à son retour de la Bataille de Terra sur Caliban, son monde d'adoption. 1


- Lion El'Jonson -
LionElJohnson.jpg Légion: Dark Angels
Monde d'origine: Caliban (détruite)
Trait(s) de
caractère:
Orgueil / Honneur / Solitude 4a
Amitiés: Konrad Curze (pré-hérésie)4a
Inimitiés: Konrad Curze 4a, Leman Russ 1-p.20
Statut actuel: Officiellement porté disparu lors de la destruction de Caliban.



Monde natal

Darkangelslogo.png

Durant les siècles que durèrent l'assemblage et le raffinement du matériel génétique qui devait servir à la création des primarques; le 'Grand oeuvre' de l'Empereur fut découvert par les Dieux Sombres. Les Puissances de la Ruine conjuguèrent leur forces et parvinrent à s'emparer. Cependant, malgré leur puissance combinée, ils échouèrent à les détruire. Ils dispersèrent alors les précieux incubateurs à travers la Mer des âmes.
L'incubateur du "Lion" apparut finalement dans les cieux d'un monde isolé appelé "Caliban"; l'une des planètes les plus hostiles de la galaxie, contaminée par le Chaos et proche de l'Œil de la Terreur. 1-p.19-20

Article détaillé : Caliban


Jeunesse du Primarque

Enfant sauvage

La plupart des frères de Jonson tombèrent à proximité de civilisations humaines, et furent recueillis. Ensuite ils s'élevèrent rapidement au dessus des peuples qui les avaient adoptés. En revanche, La capsule de Jonson s'était écrasée dans une région totalement isolée, à des kilomètres de traces de civilisation. Personne ne sut par quel miracle il parvint à survivre seul, pendant des années au milieu d'une forêt infestée de créatures corrompues par le Warp. Le Primarque gagna rapidement en force et en taille. Il surmonta tout seul de grandes difficultés, remporta des victoires inédites, et sûrement des actes terribles qu'il est préférable d'oublier. El'Jonson garda toujours pour lui la vérité. 1-p.19

Au terme de 10 de ces longues années, le jeune primarque rencontra enfin et pour la 1ère fois de toute sa vie, d'autres hommes. 2-p.7 Ces hommes étaient des chevaliers appartenant à une fraternité de guerriers qui se faisaient appeler "l'Ordre". C'est au cours de l'une de leur traque incessante des monstres qui peuplaient les forêts de Caliban qu'ils découvrirent l'enfant. Son aspect sauvage le fit prendre pour l'un de ces monstres, et les guerriers cherchèrent d'abord à le tuer. L'un d'entre eux arrêta leurs armes et changea le cours de l'histoire: le nom de ce sauveur était Luther. Il choisit de prendre l'enfant avec lui et de le ramener à la civilisation. 1-p.19

La reconquête de Caliban

Une fois retrouvé, on redonna à l'enfant Primarque une apparence humaine, et on le nomma Lion El'Jonson - "Le Lion, fils de la Forêt" - dans le langage de l'Ordre. Il avait 10 ans. Le Primarque rattrapa aisément son retard en éducation et s'adapta si remarquablement qu'il put être initié et reçu parmi les membres de l'Ordre de Caliban. Durant cette période d'ascension, il devint proche de Luther puis son ami inséparable, chacun complétant l'autre dans ses qualités et ses défauts. Tandis que Jonson était caractériel et taciturne, Luther était éloquent et charismatique. Le Lion était un brillant stratège et avait une volonté de fer, alors que Luther était trop émotionnel et impulsif. Leurs capacités conjuguées en firent une force incomparable parmi les guerriers sur tout Caliban. 2-p.7

Dans les années qui suivirent, Jonson et Luther atteignirent bientôt par leurs exploits légendaires les plus hauts rangs de l'Ordre, qui s'agrandit en taille et en réputation au fil de ses victoires sur les bêtes de la forêt. Le nombre des forteresses de l'Ordre grandit, transformant le vieil Ordre errant en première puissance militaire de la planète, capable enfin de s'opposer réellement au règne de terreur des hordes de Bêtes contaminées par le Warp. Jonson et Luther appelèrent alors à lancer une croisade pour purger définitivement les forêts. Ce fut les talents d'orateur passionné de Luther qui convainquirent définitivement les Maîtres de l'Ordre, tandis que Jonson fut le stratège réel qui permit en l'espace d'une décade seulement de purger entièrement la planète de ses monstrueuses créatures. Le Chaos était banni, et un âge d'or s'éleva à nouveau sur Caliban. 2-p.7

En reconnaissance de son rôle dans la victoire militaire contre les Bêtes, Jonson fut déclaré "Grand Maître suprême de l'Ordre et de Caliban". Cette distinction exceptionnelle jeta une ombre sur le duo qu'il avait toujours formé avec Luther. Son ami, bien que reconnaissant avec honnêteté son mérite, éprouva de la jalousie dans une telle situation. Plus tard, la discorde fera éclater le marbre du destin des Dark Angels. 2-p.7<

L'Empereur retrouve son fils

Au-delà des étoiles, une autre croisade faisait rage. L'Empereur avait lancé toutes ses forces pour reprendre l'un après l'autre les royaumes épars colonisés autrefois par l'Homme et les réunir dans son nouvel Empire. Lorsque la vague de ses flottes, parties de Terra, atteignit finalement le Nord de la Galaxie, les scouts impériaux redécouvrirent Caliban. Bientôt, Père et fils furent réunis dans la joie. L'Empereur sentit en Jonson un immense potentiel. Il lui remit alors le commandement de sa Première Légion, créée sur Terra à partir d'un échantillon du propre patrimoine génétique du Lion. Elle s'était déjà battu bravement parmi les forces de la Grande Croisade. Pour Jonson, la Croisade de l'Empereur était comme l’extension naturelle de la propre croisade qu'il avait mené sur Caliban. Il rêve depuis de donner à la galaxie la même joie et le même espoir qu'il avait rendu à son peuple. 2-p.8

Au service de l'Empereur

La Grande Croisade

Caliban fut fortifiée et devint le siège de la Première Légion. D'une seul élan, la totalité des chevaliers de "l'Ordre" se joignirent à la légion du Lion, mais seuls les plus jeunes purent être transformés en Space Marines. Les chevaliers dont le corps trop mûri ne pouvait plus recevoir les implants de l'Astartes furent eux aussi améliorés par une chirurgie transformatrice qui les éleva bien au dessus des standards humains, sans toutefois les rendre aussi puissants que des Space Marines. Grâce à cette amélioration, ils purent servir dans les armées de l'Empereur. Luther fut naturellement le premier d'entre eux, et devint le premier officier de la légion, exactement comme il l'avait été dans "l'Ordre". 2-p.8

La Grande Croisade devait reprendre rapidement, car d'énormes secteurs des bras orientaux restaient à libérer. La légion se mit en marche aux côtés de l'Empereur, mais Jonson laissa Luther en régence de leur monde-forteresse pour organiser les défenses de Caliban et les vagues de recrutement. Les Dark Angels se distinguèrent bientôt parmi les premières des armées de l'Empereur, forgeant les victoires sur lesquelles l'Imperium fut bâti. 2-p.7

Le Lion et le Loup

Les Dark Angels furent une des légions qui menèrent des campagnes dans les systèmes les plus éloignés du Segmentum Solar. Le Maître de Guerre Horus les avaient éloignés en lui confiant avec la légion de Leman Russ une campagne de reconquête aux frontières de l'Imperium. 3-p.65
Il fut notamment envoyé aux côtés de Leman Russ dans les Mondes Boucliers 3-p.8 et contre le tyran Durath sur la planète Dalin. Les deux Primarques se disputèrent le privilège d'exécuter le tyran, qui avait de plus insulté personnellement Russ et l'Empereur. Jonson refusa de céder l'avantage qu'il avait pris par des préparations minutieuses de son assaut, et remporta la victoire. Russ, dans sa rage se rua sur le Lion sur le champ de bataille et lui porta un coup si puissant qu'il prit son frère par surprise. Les deux Primarques se battirent ensuite durant une nuit et un jour, au bout duquel la rage de Russ s'atténua suffisamment pour qu'il reprenne ses esprits et commença à rire de cette situation. Mais Jonson, marqué par le premier coup de Russ, profita de cette occasion pour riposter et l’assomma sur le champ. Il quitta ensuite la planète avec sa légion vers sa prochaine victoire, sans se retourner. Depuis, les deux Primarques se vouèrent une inimitié durable, qui ne fut jamais réparée de leur vivant, et se transmit à leurs légions. 1-p.20

L'Hérésie d'Horus

Bannière de chapitre des Dark Angels. 2-p.58

La "Grande Trahison"

Lorsque le Lion El'Jonson apprend l'hérésie de son frère, il partit sur-le-champ avec une petite partie de sa flotte en direction du système Gehinnom. Aux yeux du Lion ce système est vital à l'effort de guerre logistique dont Horus aura besoin pour faire plier les défenseurs de Terra. Suite à une attaque spatiale contre les forces rebelles menées par le Primarque lui-même, la maîtrise spatiale est vite acquise.9-p.78 Pour le Lion, l'objectif réel de l'attaque du système est en réalité tout autre que le potentiel des forges de la planète. Horus avait passé une commande secrète de 6 engins d'attaque terrestre d'un genre nouveau pour briser les murs de Terra et le Lion comptait bien les ravir à son frère. La contre-attaque manquée des Sons of Horus et la trahison déjouée du mechanicum noir lui assure la possession des engins de siège. Cependant, l'ambition du Primarque de devenir le second Maître de Guerre après la victoire sur les rebelles le pousse à céder les armes à Perturabo, dont la trahison est encore secrète, en échange de son futur soutien. Au moment de cet échange le Lion n'est pas encore au courant de la réelle allégeance de Perturabo.9-p.410

Lorsqu'il est engagé dans les guerres lointaines des Mondes Bouclier, le Primarque des Dark Angels apprend que sur les sept légions envoyés punir Horus, quatre ont trahi l'Empereur et trois sont détruites.

Lion El'Jonson mène alors sa légion dans le Secteur Thramas où durant trois ans ils combattent les Night Lords et son Primarque. Le point d'orgue de la croisade eu lieu sur TsagualsaKonrad Curze tenta de rallier son frère à la cause des traîtres. Cela ne fit que déclencher l'ire du Lion et les deux Primarques engagèrent un duel acharné. Tour à tour, ils prirent le dessus l'un sur l'autre mais le Night Haunter finit par prendre le dessus. Alors qu'il tenait son frère à sa merci, Corswain lui planta son épée dans le dos, sauvant son père et mettant fin au duel. Les deux légions extraient alors leurs Primarques respectifs gravement blessés et la croisade reprit. 14

Alors que le Lion se remet de ses blessures, Curze sombre dans le coma, permettant aux loyalistes de prendre l'avantage. Les Dark Angels traquent alors les Night Lords désemparés qui fuient le secteur. Alors que les derniers navires des traîtres s'apprêtent à fuir dans le Warp, Curze se téléporte sur l'Invincible Reason alors qu'il émerge à peine de son coma. La campagne de Thramas est gagnée et Lion El'Jonson décide de de répondre à un appel de ralliement de Guilliman. Il dirige alors sa flotte en Ultramar, avec son frère psychopathe qui hante les coursives de son vaisseau amiral. 15

Lion El'Jonson est accueillit par son frère et rassemblent ce que chacun sait des événements en cours dans la galaxie. Guilliman annonce que Terra est probablement tombé et énonce le besoin de construire un nouvelle Imperium pour sauver l'avenir de l'humanité. Les deux Primarques sont d'accord sur le fait que seul l'un d'eux pourrait prendre la place de leur père, mais ni l'un ni l'autre ne souhaite le faire ni ne fait suffisamment confiance en l'autre pour lui accorder ce titre. Leur choix est facilité par l'arrivée de Sanguinius et de ses fils qui ont également répondu à l'appel de Guilliman. Les deux frères expliquent leurs visions au nouveau venu et le persuadèrent de prendre la régence de l'Imperium Secundus. 16

Le Lion fût nommé Seigneur Protecteur chargé de la protection de l'Imperium et de son régent. L'une des principale menace pour les loyalistes était alors le Night Haunter qui avait réussit à s'extraire du navire du Lion et semait depuis la terreur sur Macragge. Comme a son habitude, le primarque Dark Angel mena ses opération en secret sans informer ses frères à la grande exasperation de Guilliman. Persuadé que Curze avait quitté la planète, le Lion le traqua aux quatre coins des cinq-cents mondes sans se douter qu'il se cachait toujours sur Macragge. Quand le phare de Sotha cessa d'émettre, il retourna sur le monde capital d'Ultramar et fût horrifié d'apprendre que son frère avait réussi à s'infiltrer jusqu'à Sanguinius et aurait pu le tuer. Il demanda alors les pleins pouvoirs pour pacifier les révoltes naissantes de Macragge et débusquer le Night Haunter. Malgré les réticences de Guilliman, Sanguinius les lui accorda avec la seule limitation de ne pas utiliser d'attaque orbital sur le monde de son frère. Entêté dans son désir de pacifier l'Illyrium, le Lion passa outre cette restriction et utilisa des appareils d'assaut bardé de Phosphex et d'armes radioactives en déguisant l'attaque en débarquement de troupe. Il lança ensuite l'assaut en personne et le combat s'acheva par un duel l'opposant à Konrad Curze. L'affrontement fut terrible et Curze fût finalement terrassé par le Lion, mais il prophétisa qu'avant la fin, c'est son frère lui-même qui sacrifierait son honneur pour le sauver. 17, 18

Le Night Haunter fût conduit au Legata Collegius pour y être jugé par ses frères et un jury composé d'officier de leur trois légions. Curze utilisa ses talents pour semer la discorde, Il révéla alors l'utilisation d'attaque orbital par le Lion lors de sa traque, mettant fin prématurément au procès. Guilliman brisa l'épée du Lion et le chassa lui et ses fils. Le jury fut renvoyé, Sanguinius et Guilliman décidant de s'occuper seul du sort de leur frère. Le Primarque des Blood Angels décida que c'était à lui d'exécuter le traître. Persuadé de ses visions, Curze repérait sans cesse qu'il ne mourrait pas de leurs mains. Alors que son frère se rapprochait de lui pour exécuter la sentence, le Night Haunter se mit à douter de ses visions. Le Lion se matérialisa alors pour stopper ses frères qui le somment d'expliquer son geste. Il explique alors que Curze avait vu cet événement se produire, ce qui implique que sa vision sur l'Empereur implique que ce dernier est encore en vie. Il promet de devenir le geôlier de Konrad Curze s'il est gardé en vie alors que ses deux frères comprennent l'ampleur de leur erreur sur le destin de leur père. 18

Plus tard, bloqués à cause des légions renégates envoyées pour leur barrer la route, les Dark Angels ne purent prendre part à la Bataille de Terra, acte final de l'Hérésie. 1-p.8

Mais une plus grande infamie attendait Le Lion au retour de la purge qu'il livra avec les loyalistes pour repousser et chasser les traîtres des territoires meurtris de l'Empereur. Amorçant leur descente sur le sol de Caliban, les premiers vaisseaux de la flotte du Lion furent pulvérisés par les propres défenses planétaires de leur légion. Impuissant et abasourdi, il ne put que contempler avec horreur ses vaisseaux massacrés sans pitié, des milliers de vies loyalistes furent englouties dans une mort sans gloire. Submergé par une fureur sans bornes, Jonson décréta alors au reste de la flotte l'assaut général sur Caliban.
Comme un écho à la fureur du Primarque, les défenses de la planète furent bientôt aplaties par le déluge du feu des croiseurs de la flotte Dark Angels, ne laissant aux traîtres que les forteresses historiques de l'Ordre, qui avaient été depuis fortifiées avec la technologie de l'Imperium et protégées avec des champs énergétiques. 1-p.8

Disparition du Lion

Se rendant compte qu'une frappe précise mettrait fin au massacre, Lion El'Jonson mena en personne un assaut contre la "Tour des Anges", la Forteresse-Monastère capitale de Caliban.
Le Lion trouva dans cet assaut la raison de cette trahison, et déchaîna sa colère. Luther s'était laissé séduire par les puissances offertes par le Chaos. Un duel titanesque s'engagea entre les frères de jadis devenus des ennemis irréductibles. Dans le même temps, les batteries de la flotte Dark Angels déversaient toujours leur feu roulant à la surface de Caliban, fissurant la terre et couvrant son visage de monstrueux cratères volcaniques. Caliban saigna de rivières de lave et menaça de se rompre toute entière. 1-p.9

C'est alors que le duel entre le Lion et Luther atteignit son paroxysme. Mais aucun homme ne pouvait s'opposer à la volonté et à la puissance d'un Primarque, et bientôt Luther fut jeté à terre dans l'attente du coup de grâce. Au seuil de cette exécution, Luther, dans toute sa noirceur, porta avec l'aide des puissances de la Ruine une terrible attaque psychique qui abattit par surprise le Primarque des Dark Angels. Mais même au seuil de la mort, le Primarque refusait encore de s'écrouler. A cette vue ce fut comme si un voile fut retiré des yeux de Luther. Il comprit l'horreur de sa trahison, retrouva sa pleine foi en son ami et envers l’œuvre de l'Empereur, mais sa culpabilité le dévora. Le cri psychique de son désespoir retentit alors à travers le Warp, les Dieux Sombres comprirent alors qu'ils avaient étaient reniés une fois de plus et leur vengeance fut terrible. L'énergie du Warp qui s'écoulait sur Caliban devint un torrent, plus fort que la planète ne pouvait supporter, déjà ravagée par les feux des croiseurs. Dans une explosion colossale, Caliban fut entièrement détruite. 1-p.9

Seule la magnifique forteresse de la "Tour des Anges" avait survécu grâce à ses puissants champs de force. À l'intérieur Luther fut retrouvé seul et sanglant, la folie dévorant sa conscience. Le Primarque fut alors officiellement porté disparu. 1-p.9
Mais seul l'Empereur sait que le Lion se trouve endormi profondément dans une salle du Roc qui formait jadis le cœur de Caliban. Cette salle n'est accessible qu'aux êtres nommés Ceux-qui-regardent-dans-les-ténêbres.6

Artefacts et Reliques

Citations

"Je ne me soucie pas de qui connaîtra la vérité, maintenant, demain, ou dans dix mille ans.
La loyauté porte en elle sa propre récompense.
"
+++ Le Lion à son frère Konrad, sur Tsagualsa. 4a-p.421 +++
"Regardez vos frères. Connaissez leur cœur comme vous connaissez le vôtre, car dans le cas contraire, tout sera brisé et sombrera dans les ténèbres."
+++ Attribué à Lion El'Jonson7 +++
"Au combat, les préparatifs sont essentiels. Repérez la position essentielle pour l'ennemi, puis positionnez vos armes lourdes afin de la surveiller. Ainsi, vous serez sûr de ne jamais manquer de cibles."
+++ Lion El'Jonson, "Les Vertus de la Stratégie et de la Suprématie10-p.37 +++
"Soyez lents à vous emporter, rapides à agir. Le guerrier patient sait qu'un tir bien placé peut mettre fin à une guerre."
+++ tiré des enseignements de Lion El'Jonson 10-p.109 +++
"Comment ? Cela ne se peut ? Te rends-tu compte de ce que tu as fait ? T'être damné est terrible en soi, mais ce faisant, tu as précipité tes frères, ainsi que Caliban, à leur perte. Et pour quel résultat ? Regarde autour de toi, Luther ! Vois ce que tu es devenu. Contemple les répercussions de tes actes sur nous tous. Quelle promesse t'ont-ils faite pour que tu aies renoncé à ton âme ? Qu'est-ce qui pouvait justifier un tel prix ?"
+++ Lion El'Jonson, dernières paroles du Primarque enregistrées pendant la bataille Caliban. 11 +++
"L'importance d'un plan bien pensé ne doit être exagérée. Sur ce point, je suis d'accord avec Guilliman et Dorn. Meilleur est le plan, meilleur sera l'attaque. Or il vient un temps ou même la stratégie la plus affinée doit être abandonnée, et la foi placée en la puissance et la férocité. Savoir quand délaisser l'approche raisonnée fait la différence entre victoire et défaite. C'est une leçon que certains de mes frères, surtout Russ, ont encore à apprendre."
+++ Lion El'Jonson. 11 +++


Galerie

- Figurine officielle (Forge World) -
Diorama avec casque et Épée Tronçonneuse. 12
Diorama avec casque et Épée Tronçonneuse. 12  
Diorama visage découvert et Épée du Lion. 13
Diorama visage découvert et Épée du Lion. 13  


- Illustrations du Lion -
Conversion de Lion El'Jonson par 'Thomas Schadle' (Source)
Conversion de Lion El'Jonson par 'Thomas Schadle' (Source)  


Notes : Étymologie

Le personnage Lion El'Jonson a été nommé à partir de Lionel Johnson(en), poète anglais du XIXe siècle. Johnson acceptait mal son homosexualité refoulée, et qualifiait son désir de Dark Angel (nom de l'un de ses poèmes).

Sources

Voir aussi



Primarques
Loyalistes CoraxFerrus ManusJaghatai KhanLeman RussLion El'JonsonRoboute GuillimanRogal DornSanguiniusVulkan
Renégats AlphariusAngronFulgrimHorusKonrad CurzeLorgarMagnus le RougeMortarionPerturabo