Karanak

De Warhammer 40k - Lexicanum



Karanak, le Cerbère du Châtiment est un Chien de Khorne. 1

Histoire

Karanak. 1

Quiconque attire la colère de Khorne s'expose à être traqué par Karanak. Qu'ils soient démons ou mortels, nul ne peut échapper au courroux du limer du Dieu du Sang. Karanak est l'avatar de la vengeance de Khorne. Il est véritablement implacable et traque ses proie au travers le temps et l'espace. Il n'existe aucun lieu sur pour s'en protéger et personne, pas même une armée entière ne peut arrêter Karanak lorsqu'il est en chasse. 1

La seconde mission de Karanak est de garder la salle du trône de son maître et il remplit se rôle avec efficacité. Tel le gardien des enfers des anciens mythes Terran, le Cerbère du Châtiment possède trois têtes. Ainsi lorsque l'une d'elle ronge les os de ses victimes, les deux autres sont toujours sur le qui-vive et il est impossible d'échapper à la vigilance de Karanak. Nul ne peut traverser la salle du trône quand le cerbère y rôde. Parfois, un Sanguinaire s'y risque, mais finit invariablement déchiqueté par les mâchoires de Karanak. 1

Quand la colère envahit Khorne, Karanak vient s'asseoir à ses pieds en attendant l'ordre de partir en chasse. Lorsque le dieu du sang rugit, le Cerbère lance sa traque en humant l'air. Chacune de ses têtes possède des sens particuliers : la première traque sa cible à travers l'espace, la seconde à travers le temps, enfin la troisième est sans doute la plus redoutable permet a Karanak de lire les pensées de ses victimes. Si sa proie est assez habile pour se cacher, elle finira irrémédiablement par être retrouvée, car nul n'est capable de dissimuler ses pensées. 1

Une fois qu'il a repéré sa cible, Karanak bondit en grognant au travers les dimensions. Les hurlements du Cerbère résonnent jusque dans la tête de sa proie et en même temps ralliant de nombreux autres Chiens de Khorne. La meute du cerbère pourchasse sa cible, massacrant tout sur son passage. Quand elle la trouve, la meute l'encercle et Karanak se jette sur son ennemi pour l'égorger avec ses puissantes mâchoires. Le cerbère traîne ensuite le corps de sa victime jusqu'à son maître pour que Khorne ajoute son crâne à son trône. 1

Sources