Caliban

De Warhammer 40k - Lexicanum


Caliban n'est plus. Autrefois une planète florissante et le siège de la légion des Dark Angels, seul un champ d'astéroïdes marque aujourd'hui son ancien emplacement, dont le plus gros de ses débris servit jadis à bâtir la Forteresse-Monastère spatiale du chapitre actuel des Dark Angels : Le Roc. 1-p.22



Carte Stellaire Données Générales Image de la planète
Galaxy map Caliban.jpg - Caliban - Planete inconnue.jpg
Segmentum : Segmentum Obscurus 2-p.6
Secteur : Inconnu
Sous-secteur : Sous-Secteur Caliban [Source?]
Système : Système Caliban [Source?]
Population : Exterminée 2-p.6
Affiliation : Imperium
Classe : Autrefois: Monde Hostile / Monde de l'Astartes
(détruite au M31)
Grade de la Dîme : Aptus Non
Informations Planétaire
Aestimare : Inconnu Gravité : Inconnu
Aggregat : Donnée Inconnue Inclinaison Axiale : Inconnu
Diamètre Équatoriale : Inconnu Rotation : Inconnu
Distance Orbitale : Inconnu Température : Inconnu



Description générale

Géographie et environnement

Caliban fut d'abord une planète isolée située sur les bordures galactiques nord du Segmentum Obscurus. 2-p.6 Placée aux frontières même du mal, près des royaumes perdus de l'Œil de la Terreur, son environnement était parmi les plus hostiles et cruels de la galaxie. De sombres forêts recouvraient ses terres, abritant des créatures hostiles corrompues par le Warp, et s'y aventurer était une invitation à une mort certaine. 2-p.6

Peuplement

Malgrès ces difficultés, des hommes issus des lointaines vagues de colonisation de Terra y avoir prirent pied durant le Moyen-Âge Technologique. C'est probablement durant l'Ère des Luttes, alors que les tempêtes du Warp condamnaient pour des siècles tout contact avec le reste de l'humanité, que ces hommes régressèrent lentement à un niveau de civilisation féodal. Pour survivre au milieu des sombres forêts peuplées de monstres, ils durent s'enfermer dans d'immenses donjons de pierre érigés dans des clairières taillées à même la sylve épineuse. C'est ce mode de vie qui créa la société à partir de laquelle émergea une noblesse d'épée, une élite des guerriers de Caliban dont le reste de la population dépendait. 2-p.6

Les Chevaliers

Les nobles de Caliban étaient éduqués depuis l'enfance pour vivre et mourir par l'épée. Guerriers disciplinés et sans peurs, ils partaient en guerre sur d'imposants chevaux noirs. Leur équipement était issu d'une technologie perdue, mais similaire à celui utilisé par les premières légions de Space Marines: d'anciennes armures énergétiques archaïques accompagnées d'Épées tronçonneuses et de Pistolets Bolter.
Ils étaient le dernier rempart contre l'anéantissement; combattant sans relâche les hordes d'horreurs tapies sous les sombres canopées. La mort frappait brutalement, et seuls les plus habiles survivaient à leur seconde décade. Tandis que d'autre parlaient de monstres et de dragons dans leurs mythes, ceux de Caliban étaient une réalité dont le poids était quotidien et cruel. Les chevaliers régnant en maîtres sur les forteresses de pierre ne furent pas unis, mais vécurent au grès des rivalités et des alliances propres à l'histoire des hommes. Parmi ces groupes de chevaliers, l'un d'entre eux se faisait appeler "l'Ordre"; dont la réputation aux armes et l'esprit de justice s'était fait connaitre dans toutes les cités-forteresses de Caliban. La sélection de ses membres était ouverte à tous, et le mérite primait sur la naissance; tous étant "frères". "L'Ordre" parcourait les vastes terres de Caliban, allant de cité en cité pour offrir leur aide à quiconque était en danger. 2-p.7

Les 'Bêtes'

Bien que leur origine soit inconnue, ces 'bêtes' étaient corrompues par un lien existant entre Caliban et les Puissances du Chaos. Regroupées en hordes ou en prédateurs isolés, leur domaine était l'obscurité des forêts épaisses et épineuses de Caliban. Leurs corps méconnaissables arboraient des mutations variées qui parfois les menaient hors de la protection des forêts à la recherche de proies, semant dans leur sillage la terreur et le sang. La noblesse locale décrétait alors une "Quête", engageant tous les chevaliers présents dans la région à pourchasser et à tuer la Bête. Une telle prise donnait prestige et renom parmi tous; mais beaucoup plus souvent une mort indescriptible sous les griffes et les crocs d'une abomination sans nom. 2-p.7

Caliban et le Lion

Libération de Caliban

L'arrivée d'un des Primarques de l'Empereur changea à jamais le destin de Caliban. Retrouvé puis élevé par les chevaliers de l'Ordre, il devint un des leur et la légende raconte que Jonson forma avec eux une croisade pour libérer définitivement son monde de l'emprise du Chaos. Grâce à l'éloquence de Luther, il fut rejoint en l'espace de dix ans par les Maîtres de toutes les autres forteresses. Une fois libérée, Caliban connut un âge d'or et Jonson reçu le titre de "Grand Maître suprême" de l'Ordre et de Caliban. Le peuple connut enfin après des siècles de terreur, la paix, un bonheur sans bride et la prospérité. 2-p.7

Article détaillé : Lion El'Jonson


L'Empereur retrouve son fils

Lorsque la flotte de l'Empereur parvint jusqu'à Caliban, Jonson le reconnut immédiatement et se joignit à sa Croisade. Il prit le contrôle de la Ière légion créée par l'Empereur sur Terra : les Dark Angels; et fit de Caliban le siège de ses armées. Le premier de ces nouveaux Space Marines fut Luther, mais lorsque Jonson partit rejoindre l'Empereur dans sa Grande Croisade au delà des étoiles, il fut laissé en arrière à la garde de la nouvelle forteresse. 2-p.8


La 'Chute de Caliban'

La "Grande Trahison"

Alors que Lion El'Jonson écrivait l'histoire de son nom et de celui de leur légion en lettres de gloire dans les campagnes de la Grande Croisade, son ancien ami, duquel il était autrefois inséparable, était resté condamné au statut de régent. Toutes les ressources de Caliban furent alors consacrées au recrutement et à l'effort de guerre. 3 Le poison de la jalousie et le sentiment d'abandon grandirent puis se transformèrent en haine, contre Le Lion et contre l'Empereur, répandant le même poison parmi ceux de l'Ordre qui avaient été condamnés au même sort. Ce terreau permit au Chaos de corrompre à nouveau le monde de Caliban. 3

Destruction et fin

Lorsque la flotte des Dark Angels revint des terribles événements de l'Hérésie d'Horus dans les cieux de Caliban, elle fut prise par surprise sous le feu complet des défenses planétaires de Caliban. Fous de rage, le primarque et sa légion bombardèrent de manière ininterrompu la planète dont la croûte terrestre finit par céder. Conjugué á la corruption des Puissances de la Ruine, la planète tout entière finit par s'effondrer et se pulvérisa en un océan d'astéroïdes qui marquent encore aujourd'hui son emplacement. 1-p.21

Les Dark Angels de la flotte se rendirent alors compte avec horreur que le destin les avait fait deux fois orphelins : de leur monde et de leur primarque. Par un miracle incroyable la "Tour des Anges" avait survécu aux destructions, magnifiquement conservée et encore entourée par ses champs de force. Lorsqu'ils abordèrent de nouveau la forteresse, ils n'y trouvèrent cependant que Luther, seul et couvert du sang, criant et marmonnant au milieu d'un débit de paroles incompréhensibles. L'ampleur de la trahison dont il avait finalement pris conscience l'avait atteint jusqu'aux fibres même de son être et aucun renseignement ne put être tiré de lui. Il répétait inlassablement sa prophétie : le Primarque avait été emporté, mais reviendrait un jour pour pardonner les terribles péchés que lui et ses frères d'arme avaient commis. C'est alors que le Lion fut officiellement porté disparu. 1-p.21

Caliban, domaine des Dark Angels

Origines

Lorsque l'Empereur retrouva le Lion, ce dernier choisit Caliban comme siège de sa légion. Il y fit établir des fortifications ainsi que son quartier général dans les murs même de la Forteresse capitale de "l'Ordre" dont il était devenu le Maître incontesté. Cette forteresse avait pour nom "la Tour des Anges", et est restée tout au long de la Grande Croisade la citadelle-capitale de la Ière légion, protégée par des champs de force d'une puissance incommensurable. 2-p.9

Le 'Roc'

Caliban fut détruite, mais en raison de la puissance de ses champs de force, l'immense forteresse ainsi qu'un large pan de ses fondations résistèrent tout entier à la fureur combinée des Dark Angels et des Dieux du Chaos. Ce 'Roc' fut récupéré peu après par la légion orpheline qui le transforma en une véritable station de combat interstellaire et le fit doter avec l'aide du Mechanicum d'un système de propulsion naval et Warp; le rendant capable de se déplacer comme une vaisseau des flottes de l'Imperium. 2-p.10

Article détaillé : Le Roc


Notes

Sources