Trahison d'Istvaan III

De Warhammer 40k - Lexicanum
Révision datée du 11 février 2024 à 10:09 par Tycho (discussion | contributions) (ajouts catégories)
2drones.gif Pour les articles homonymes, voir Isstvan


La trahison d'Isstvan III (on trouve aussi l'orthographe Istvaan) est un conflit prenant place durant l'Hérésie d'Horus. Le Maître de Guerre Horus prend prétexte d'une révolte pour isoler les troupes potentiellement loyalistes dans ses armées et les détruire. Horus dévoile ainsi sa nouvelle face et déclenche officiellement la rébellion.

Informations basiques

- Trahison d'Isstvan III -
Chaos.png
La trahison révèle que Horus s'est tourné vers le Chaos.
Lieu de la Bataille /
Campagne :
Isstvan III
Date : 005-006.M31 2
Conflit : Hérésie d'Horus
- Belligérants -
Défenseurs : Attaquants :
Troupes loyalistes des Sons of Horus, Emperor's Children, World Eaters et de la Death Guard (environ 100'000 Astartes) 3 Troupes rebelles des Sons of Horus, Emperor's Children, World Eaters et de la Death Guard
Légions Titaniques Mortis, Audax et Vulpa 3

Raisons de la bataille

Horus ayant décidé de renverser l'Empereur, il lui faut se débarasser des éléments incorruptibles de son armée. Il prend prétexte de la révolte du secteur Isstvan pour isoler les troupes loyalistes et les détruire.

Isstvan est un secteur annexé originellement par la Raven Guard.1, part. 1, chap. 3, p. 70.

Déroulement

Les troupes loyalistes étant répandues dans toutes les compagnies de chaque des légions, les troupes envoyées sur Isstvan sont un mix peu académique d'escouades n'ayant pas l'habitude de combattre ensemble. Elles sont lâchées de manière anarchiques sur Choral City, la capitale administrative et religieuse de Isstvan III. Malgré leur mauvaise position initiale, les troupes au sol parviennent à prendre le dessus petit à petit. Lucius parvient même à tuer le chef de la rebellion locale.1

Le capitaine Saul Tarvitz des Emperor's Children, qui est parvenu à se faire démobiliser, apprend les projets du Maître de Guerre et vole un appareil pour prévenir les troupes loyalistes. En chemin, il prévient Garro, de la Death Guard, qui part prévenir l'Empereur. Les Space Marines loyalistes se terrent dans les catacombes.1

Les hérétiques jettent des bombes virales que seuls l'Empereur et Horus possèdent et dont l'usage est interdit sauf situation extra-ordinaire. Les virus contenus dans les bombes dévorent toute matière vivante en quelques secondes, s'incrustant même dans les combinaisons des Space Marines quand ceux-ci ne sont pas à couvert. Toute vie à la surface de la planète est éradiquée en quelques minutes. Puis, les gaz dégagés par le virus s'enflamment en une explosion gigantesque.1

Horus avait prévu d'écraser les survivants loyalistes par un tapis de bombes lancé depuis l'orbite, mais Angron le devance et les charge. Horus décide d'utiliser cette opportunité pour préparer ses troupes au combat contre les Space Marines. Les loyalistes, mieux organisés, tiennent plusieurs mois. Leur position tombe finalement quand Lucius les trahit. Les derniers survivants sont bombardés.1

Conséquences

De manière générale, la trahison de Isstvan III révèle l'allégeance de Horus aux dieux du Chaos. En pratique, la trahison lui permet de purger ses troupes. Il perd beaucoup d'hommes qui ne l'auraient de toute façon pas suivi. Il perd également beaucoup plus d'hommes fidèles que prévu, perd beaucoup de temps, et ne parvient pas à empêcher que fuite la trahison.1

Sources

Voir aussi