Jaghatai Khan : Différence entre versions

De Warhammer 40k - Lexicanum
m (Correction)
m
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{WhiteScarsBox}}{{incomplet}}
+
{{WhiteScarsBox}}
  
 
'''Jaghatai Khan''' est l'un des primarques créés par l'[[Empereur]] à partir de son propre patrimoine génétique; c'est un héros mythique de l'Imperium qui participa à la [[Bataille de Terra|Bataille de Terra]] et à la protection du [[Palais Impérial | Palais de l'Empereur]]. {{N|1}}
 
'''Jaghatai Khan''' est l'un des primarques créés par l'[[Empereur]] à partir de son propre patrimoine génétique; c'est un héros mythique de l'Imperium qui participa à la [[Bataille de Terra|Bataille de Terra]] et à la protection du [[Palais Impérial | Palais de l'Empereur]]. {{N|1}}

Version actuelle datée du 14 janvier 2020 à 14:52


Jaghatai Khan est l'un des primarques créés par l'Empereur à partir de son propre patrimoine génétique; c'est un héros mythique de l'Imperium qui participa à la Bataille de Terra et à la protection du Palais de l'Empereur. 1


- Jaghatai Khan -
JaghataiKhan.JPG Légion: White Scars
Monde d'origine: Mundus Planus (Chogoris)
Trait(s) de
caractère:
Loyauté, Sauvagerie 1-p.42
Amitiés: Horus Lupercal 4-chap. 6
Magnus 8-chap. 6
Inimitiés: Eldars Noirs 1-p.43
Statut actuel: Disparu dans les tunnels de la Toile des Eldars. 1-p.44



Jeunesse du Primarque

White Scars Symbol.png

Mundus Planus

Les apocryphes de Skaros parlent peu des White Scars; et le peu qu'ils relatent provient des White Scars eux-même. Une légende raconte que le jeune primarque s'était enfui de Terra pour découvrir la galaxie par lui-même, tandis qu'un autre raconte qu'il fut enlevé. Peu importe la vérité, le Liber Historica Vangelica raconte que la capsule incubatrice du primarque fut redécouverte sur un monde primitif cartographié par l'Imperium sous le nom de Mundus Planus et appelé "Chogoris" par ses habitants. Une Census Imperialis rapporte qu'à cette époque, une aristocratie de guerriers avait déjà conquis la majorité des terres de Chogoris à l'aide d'une armée bien équipée et extrêmement disciplinée. Des cavaliers aux lourdes armures secondant une infanterie en blocs denses étaient menés à la victoire par leurs fondateurs; des rois prenant le titre de Palatine. Mais à l'est, de vastes steppes parcourues par le vent appelées le "Empty Quarter" était occupé par des peuples nomades, des cavaliers sauvages errant depuis des siècles sous des tentes et suivant des migrations guidées par le cycle des saisons, entre des pâtures d'été jusqu'aux vallées d'hiver dans les montagnes de Khum Karta.
Cavaliers et archers aguerris, ces tribus disparates se battaient souvent entre elles pour le contrôle de pâturages ancestraux ou (comme l'écrivit Ogedei) pour la "joie pure du combat". Ces terres désolées n'avaient aucune valeur pour les armées de l'Empire des Palatines qui se contentèrent d'y effectuer des raids afin de ramener des esclaves; ou encore d'y organiser de cruelles chasses à l'homme. (Beaucoup de passages du "Grand Khan" décrivent longuement les atrocités perpétrés par les Palatine et de leurs rituels et sacrifices sanglants. C'est pourquoi les érudits impériaux pensent que ce royaume cachait en fait un culte voué aux Dieux Sombres. 1-p.40

L'enfant des steppes

Le peu de faits connus sur le primarque proviennent d'une chronique appelée "Le Grand Khan de Quan Zhou", que l'on pense avoir été écrite par l'un de ses généraux, Ogedei, après la disparition du primarque. Les sagas de Chogoris fournissent aussi de copieux récits sur les exploits de Jagathai Khan, souvent exagérés de manière sauvage.
La légende de Jagathai Kahn commence à proximité de la rivière Quonon lorsque Ong Khan, le chef d'une petite tribu connue sous le nom de "Talskars", retrouva la capsule d'incubation du primarque volée par les Puissances de la Ruine. Il crut aussitôt que l'enfant était un cadeau des dieux et le recueilli dans sa famille sous le nom de Jagathai. Il est dit que depuis son enfance, Jagathai grandi avec un "feu dans les yeux", un terme Talskar pour désigner un guerrier de grande valeur. Il est dit aussi que l'enfant fut haï par les tribus rivales en raison du fait qu'il possédait une sagesse qui le faisait voir au delà des simples guerres de tribus des plaines. 1-p.41

La Naissance d'un Chef

Un passage du "Grand Khan de Quan Zhou" connu sous le nom de "La rivière de sang" relate qu'une tribu rivale tua son père adoptif et la plupart des Talskars dans une embuscade. Jagathai était déjà devenu le premier des guerriers parmi les siens et possédait déjà de nombreuses scarifications de courage. Il parvint ainsi à rassembler des guerriers pour assouvir sa vengeance. Il mena une attaque sur le village de Kurayed et le rasa complètement, massacrant homme, femme ou enfant dans une tuerie frénétique. Jagathai se baigna dans le sang de ses ennemis et emporta la tête du chef vaincu pour la mettre au dessus de sa tente. La réputation du futur primarque se leva alors sur les steppes de Chogoris, et il entreprit de mettre un terme aux conflits fratricides de ses frères des plaines. À la suite de cette 1ère victoire, Jagathai devint Khan des Talskars, et mena de nombreux combats contre les autres tribus des steppes; chaque tribu vaincue étant intégrée à sa propre armée. Ses talents militaires et la force pure de sa personnalité rallia à lui de nombreux guerriers qui devinrent bientôt plus nombreux que les étoiles dans le ciel. Cette armée devint bientôt connue comme La "Mathuli", terme Talskar signifiant "force irrépressible". Il créa un service de guerre obligatoire où les guerriers de différentes tribus devaient combattre ensemble dans les mêmes formations, forgeant une loyauté allant en 1er à la horde, et finalement à lui-même. Il promut des hommes à leurs seules habilité ou courage donna un sentiment de résolution pure à tout homme se joignant à lui. Dix saisons s'étaient écoulées depuis la victoire de Jaghatai contre les Kurayed et la Mathuli regagnait son camp d'hiver dans les montagnes, lorsque Jaghatai et une douzaine de guerriers furent emportés par une avalanche sur des rochers, milles mètres plus bas. Après de nombreuses lamentations, sa tribu poursuivi néanmoins sa dure route à travers les montagnes. Mais tandis que tous les hommes de la tribu avaient été tués sur le coup, le primarque avait survécu à sa chute. L'histoire de Chogoris raconte alors qu'à ce moment, un groupe de chasseurs menés par le fils unique du roi Palatine découvrit un guerrier tribal au plus profond des montagnes, et commença sa traque à travers les neiges. Ce qui se passa exactement au fond de ces vallées glacées resta inconnu. Un cavalier seul, attaché à sa selle et horriblement mutilé, fut renvoyé sur les terres de Palatine, la tête du fils unique de Palatine autour de son cou. Le cavalier portait un message de Jaghatai : "Les peuples des steppes ne sont plus les votre". 1-p.42

La conquête de Chogoris

Couteau "Tulwar" des duels rituels de Chogoris

Lorsque les neiges se retirèrent, Palatine, enragé, rassembla son armée et marcha vers l'ouest, déterminé à anéantir les tribus des steppes de la surface de Chogoris. Mais il avait sous estimé l'adresse et l'habileté de Jaghatai Khan. C'est dans la vallée des Khans, sur la plaine du Lon-Suen, que les armées de Palatine rencontrèrent les forces de Jaghatai. Le combat dura 1 jour et 1 nuit. Les tribus des steppes se battirent comme à leur chasse, en un cercle de cavaliers rapides frappant comme le tonnerre sur leurs proies humaines. Contrairement à leurs ennemis qui portaient de lourdes armures de métal, la Mathuli n'était protégée que par des armures de cuir, gagnant en mobilité ce qu'ils perdaient en protection. Habitués à des combats décisifs au corps à corps avec leurs ennemis, l'armée de Palatine ne fut pas de taille contre ces cavaliers du Khan et ses assauts incessants comme des arcs de feu. Bien qu'inférieurs en nombre, Jaghatai les surclassa en manœuvre, en stratégie, et au combat. Palatine, vaincu, et sa garde personnelle, échappèrent seuls au désastre de son armée et se réfugièrent dans la capitale. Le reste de son armée fut massacrée entièrement jusqu'au dernier homme. Un survivant décrivit cependant le champ de bataille comme un océan de sang humain. Les chefs tribals et leur saints hommes; les Prophètes des Tempêtes; se rassemblèrent après le combat et proclamèrent Jaghatai "Grand Khan", "régnant sur tout ce qui est à l'intérieur des terres". La 1ère action du Grand Khan fut d'envahir le royaume de Palatine. Tandis que trois armées de la Horde attaquaient les cités à la périphérie du royaume, Jaghatai et Subedai, le plus habile de ses généraux, mena une 4ème armée à travers le désert de Kuzil Quan, réputé infranchissable. Semblant émerger de nulle part, l'armée de Jaghatai surprit la garnison de la capitale au pont de Kushaba et la massacra entièrement. Les autres cités tombèrent en une succession rapide, et les historiens de Chogoris rapportent que les routes furent pavées de cadavres, tandis que les champs brulaient tout autour; les quelques survivants priant pour être délivrés de la furie du Khan.
Dans les années qui suivirent, les armées de Jaghatai se répandirent dans les domaines du Palatine, détruisant ses meilleurs armées, abattant les murailles des cités, et exécutant sa noblesse. Les cités qui se trouvaient sur le chemin du Khan n'avaient que 2 choix : se rendre ou être vouées à la destruction la plus totale. Jamais les terres de Chogoris ne furent endeuillées par un tel pillage et un tel carnage. Certaines sources parlent de plusieurs millions de victimes qui périrent dans la soif de sang et de vengeance des tribus, mais des contemporains du Khan affirment que ces images ont été exagérées. Cependant, il est certain que des centaines de milliers de personnes moururent et que les habitants crurent que les "sauvages à face de diable" étaient des démons venus de l'au-delà chercher vengeance contre les pêchés des hommes. Finalement, l'invasion de Jaghatai atteignit la forteresse de Palatine, à Cophasta; une magnifique cité sur la côte Est de Chogoris. Il demanda la tête de son ennemi au bout d'une pique, ou plus aucune pierre ne subsisterait de la cité et de ses habitants. En moins d'une heure, un groupe de nobles lui offrirent ce qu'il exigeait. Le pouvoir du Grand Khan s'étendit alors d'un océan à l'autre, rassemblant l'Empire le plus grand que la planète n'ai jamais connu, conquis dans l'intervalle de 20 ans et par un seul homme. 1-p.43

L'arrivée de l'Empereur

Le "Ragnarok", vaisseau de commandement de la flotte des Space Wolves lors de la Grande Croisade. 2-p.33

Mais bien que Jaghatai dominait ce vaste ensemble, il sut que son peuple n'avait aucun désir de gouverner un tel royaume. Son Empire avait émergé de son rêve d'unir les tribus des steppes ensemble et de réclamer une juste vengeance de ses ennemis; mais sans aucune volonté d'occuper leurs terres. Jaghatai avait organisé une armée et des officiers, mais les tribus n'avaient jamais développé de concept de gouvernance des populations ni des terres. L'historien Carpinus qui compila une histoire détaillée de la Grande Croisade, (appelée Speculum Historiale) nota que les armées de Jaghatai Khan achevèrent de ruiner le royaume de Palatine seulement 6 mois avant que l'Empereur n'atteigne Chogoris. Le détail de la rencontre du primarque et de son père ne sont pas connus, mais il est dit que Jaghatai sut immédiatement qu'il avait rencontré quelqu'un qui incarnait l'idéal pour lequel il s'était toujours battu; un homme capable d'unir toutes les étoiles du ciel. Dans le palais de Quan Zhou et devant tous ses généraux; le Grand Khan mit un genou en terre et prêta un serment d'allégeance éternelle à l'Empereur. Le primarque reçu le commandement de la 5ème légion, qui adopta les rituels de scarification de la tribu des Talskars qui courraient du front au menton, et se renommèrent eux-même les White Scars. Le Grand Khan transmit ses responsabilités à son général Ogedei et traversa les cieux avec l'Empereur, accompagné par un certain nombre de guerriers qui furent transformés en Space Marines. 1-p.43


Au service de l'Empereur

La Grande Croisade

Affrontant les Orks, le Primarque mène ses White Scars à la victoire. 9

Jagathai Khan fit sienne la vision de l'Empereur d'unir à nouveau l'humanité, comme il l'avait fait jadis sur Chogoris; et les White Scars prirent part à de nombreux engagements sanglants durant les guerres de reconquête de la Grande Croisade. Sous le commandement de leur Primarque, ils devinrent des spécialistes réputés de la guerre éclair, leurs assauts alliant parfaitement tir et mouvements. 1-p.43 Les White Scars partagent ainsi de nombreux traits communs avec leur frères Space Wolves, tant qu'il est dit que Leman Russ et Jaghatai Khan furent en très bons termes. 2-p.344

L'Hérésie d'Horus : Le choix du Khan

Attention!
Cet article dévoile une partie de l'intrigue de: White Scars (Roman)

Attaque de la flotte de l'Alpha Legion contre les White Scars. 7

Jaghatai Khan et sa légion étaient impliqués depuis de nombreuses années dans une campagne contre les Orks du Système Chondax; campagne victorieuse qui nécessitait encore d'éliminer les dernières poches de résistance des insurgés Orks. 3-p.344 Les nouvelles de la trahison d'Horus et du Massacre du Site d'Atterrissage arrivèrent alors de Terra. Le Primarque Rogal Dorn lui même réclamait de toute urgence leur soutien afin de renforcer les effectifs des Imperial Fist sur Terra et de déployer leur légion autour du Palais Impérial. 2-p.344

Mais Horus avait anticipé cette manœuvre et envoya également un message à son frère pour le convaincre de la félonie de Russ et ainsi tenter de le rallier à sa cause. A cause de l'éloignement de Chondax, Jaghatai eu du mal à démêler le vrai du faux. Comme il était plus proche d'Horus et de Magnus que de n'importe lesquels de ses autres frères, il décida de prendre la route de Prospero pour découvrir la vérité. Tandis que l'Alpha Legion tentait de bloquer le Khan sur Chondax, il fut contacté par son frère Leman Russ qui faisait route vers lui et demandait de joindre ses forces, elles aussi confronté aux fils d'Alpharius. Jaghatai ignora l'appel de son frère et le laissa affronter seul la flotte renégate. 8-chap. 6, 10

Le Khan trouva Prospero complètent dévastée et malgré des perturbations Warp intenses, il décida d'y atterrir en personne accompagné uniquement de sa garde personnelle. Dans les profondeurs de la planète, il rencontra un écho psychique de Magnus qui lui révéla la vérité sur Horus, les dangers de la corruption du Warp et le destin qu'avait connu son monde et sa légion. 8-chap. 18

Une légion divisée

Alors que Jaghatai était sur Prospero, des mouvements de sédition apparurent parmi ses fils. Des membres des loges tentèrent de prendre le contrôle de la légion pour forcer la main du Khan dans sa décision et favoriser le rapprochement du camp d'Horus. Les frères loyalistes et rebelles prirent les armes et s'affrontèrent sur les ponts de la flotte des Scars. Peu après le début des événements, une flotte de la Death Guard menée par leur Primarque en personne se matérialisa en orbite. Mortarion descendit lui aussi à la surface où il tenta de rallier Jaghatai à la cause du Maître de Guerre. Ressentant du doute dans la voix de son frère, le Khan tenta lui aussi de retourner Mortarion mais ce dernier argua qu'il était allé trop loin pour faire demi-tour et le combat s'engagea entre les deux demi-dieux. Le duel fut acharné mais la vélocité du Khan lui permit de prendre l'avantage. Le Seigneur de la Mort reçu alors un appel de sa flotte l'informant que les White Scars avaient engagé le combat, ce qui poussa Mortarion à fuir. 8-chap. 20 à 22

Jaghatai rejoint alors ses fils et pu rétablir rapidement l'ordre, mais pas suffisamment pour stopper la Death Guard qui prit la fuite. Le Khan prit alors la décision de rallier Terra avec sa légion pour y rejoindre son père et Dorn. Ce choix fut bien plus facile à prendre qu'à mettre en oeuvre, les tempêtes Warp et le blocus des traîtres isolant sa légion du berceau de l'humanité. Le Khan rassembla ses fils et essaya à plusieurs reprises de forcer la route vers Terra sans succès. Les White Scars infligèrent des pertes significatives aux traîtres mais subirent eux-même d'importants dégâts. Suivant ses conseillers les plus proches, Jaghatai mena sa légion dans une ultime quête de passage vers Terra qui se solderai soit par un succès, soit par un dernier baroud d'honneur des White Scars. 8-chap. 23, 10

Les fils du Khan naviguèrent aux limites de la galaxie et découvrir Verre Sombre, une station de recherche secrète de la Navis Nobilite. Cette construction abandonnée faisait partie d'un vaste plan de l'Empereur d'étudie et exploitation de la Toile pour offrir à l'humanité un moyen plus sûr de voyager dans la galaxie. Les White Scars réussirent à remettre en fonction un artefact ouvrant un passage éphémère vers la toile. L'opération coûta la vie de nombreux légionnaires mais permit à la flotte du Khan de fuir les renégats. 10

Jaghatai et ses fils furent poursuivi par une horde démoniaque. Le combat s'acheva par la destruction du Gardien des Secrets Manushya-Rakshsasi par le Primarque en personne. Lorsqu'ils émergèrent de L'Immaterium, les Scars tombèrent sur la flotte de Leman Russ. Ce dernier, très en colère d'avoir été laissé seul face aux traître menaça son frère de mort. Jaghatai parvient cependant à calmer Russ et le convaincre de le laisser rallier Terra. 10

La Bataille pour Terra

Durant la Bataille pour Terra, Jaghatai Khan mena sa légion dans la défense du Palais de l'Empereur contre les légions renégates, ensemble avec les légions des Blood Angels et les Imperial Fists. Spécialistes de la guerre de mouvement, la légion se déploya cependant à l'extérieur des enceintes, d'où elle mena plusieurs séries d'offensives associant le tir et les mouvements tactiques afin d'harasser les lignes ennemies. Il est dit notamment que Jaghatai Khan mena sa légion entière au combat à l'arrière d'un véhicule Rhino contre les armées du chaos. 3
Mais les renégats avançaient telle une marée inexorable, et s'étaient emparés des spacioports pour préparer l'assaut final contre le Palais. Aux heures de la nuit, ensemble avec les restes de la 1ère Division blindée de Terra ainsi que plusieurs régiments d'infanterie survivants de la Garde Impériale, le Grand Khan lança un assaut contre la garnison renégate du Spacioport de la porte du Lion. Puis, tenant coûte que coûte leur position, ils affaiblirent significativement les renforts et le ravitaillement des armées du Maître de Guerre. 2-p.357 Le Khan et ses White Scars prirent enfin une part importante dans les contre-attaques qui permirent de reprendre le Palais de l'Empereur et de chasser les traitres de Terra. 2-p.369 Mais lorsque que Jaghatai, son armure blanche couverte de sang, attendit victorieux et souriant dans le Palais de l'Empereur libéré, ce fut pour voir revenir Dorn avec le corps inerte de l'Empereur. Le destin s'était joué de tous. 2-p.367.

Après l'Hérésie

Disparition du Grand Khan

EpauliereWhiteScars.gif

La mort d'Horus n'arrêta pas les troubles dans l'Imperium : la retraite des renégats laissait des sillages sanglants jusqu'à l'Oeil de la Terreur et les pirates et ennemis de l'Imperium s'étaient jeté des frontières sur les mondes fraichement reconquis. Jaghatai fut occupé avec ses frères loyalistes à ramener l'ordre. Mais de retour sur Chogoris, il découvrit avec horreur que son propre monde avait été la cible d'attaques de pirates Eldars Noirs. Ivre de vengeance, il n'eut plus aucun repos et traqua sa proie sur de nombreux mondes; mais disparut finalement dans des circonstances mystérieuses qui laissèrent un doute sur sa mort. 1-p.44

Article détaillé : La Lignée disparue


La Légende : le Khan immortel

Depuis les évènements de l'Hérésie d'Horus et la disparition mystérieuse de Jaghatai, une légende parcourt inlassablement les plaines de Chogoris : le Grand Khan Jaghatai ne serait pas mort, mais se battrait toujours au delà du Warp contre ses ennemis jurés, entouré des fidèles de son clan, et à jamais fidèle à ses promesses de vengeance comme à sa volonté inflexible. Ainsi, et malgré les rivalités et guerres qui divisent encore Chogoris aujourd'hui, la figure du primarque règne sur l'imaginaire de tous les Habitants de Chogoris, qui attendent le retour de leur unificateur et de celui qui est resté le 1er et le seul "Grand Khan" de Mundus Planus. 1-p.45

Citations

"N'accordez pas trop de valeur à la force et à la puissance: elles ne suffisent pas à garantir votre victoire. Prisez plutôt la vitesse et la précision, car si vous en faites bon usage, la force et la puissance se briseront comme des brindilles sous votre talon."
+++ Attribué à Jaghatai Khan 5 +++
"Guerriers de Chogoris! Frères de la Grande Tribu! La chasse dans les étoiles vous attend, n'entendez-vous pas son appel? Le spectacle rouge de la bataille est votre demeure, la fraternité votre foyer. Plongez dans le cœur de l'ennemi comme une lame, et accomplissez votre destin! L'Empereur nous a donné la force. En retour, nous lui offrons la victoire!"
+++ Jaghatai Khan, lors de la dernière charge de Galathamar 6-p.34 +++

Notes

  • Conflit de sources: dans l'ouvrage The Horus Heresy: Collected Visions, il est dit que Jaghatai Khan combattit l'Alpha Legion au coté de Russ et se rallia immédiatement à l'Imperium durant l'Hérésie. Le roman White Scars de Chris Wraight dresse pourtant un tout autre portait du Grand Khan plus ambigu. Jaghatai est présenté comme un être solitaire et en proie au doute. 2, 8
  • On trouve parfois l'orthographe Jaghataï avec un tréma sur le i, notamment dans les romans de Chris Wraight. 8, 10

Galerie

- Figurine du primarque des White Scars (conversions) -
Jaghatai Khan; conversion de Joe Orteza (Golden Demon Games Day Chicago 2007)
Jaghatai Khan; conversion de Joe Orteza (Golden Demon Games Day Chicago 2007) 
Même conversion (motifs de la cape)
Même conversion (motifs de la cape)  


Sources



Primarques
Loyalistes CoraxFerrus ManusJaghatai KhanLeman RussLion El'JonsonRoboute GuillimanRogal DornSanguiniusVulkan
Renégats AlphariusAngronFulgrimHorusKonrad CurzeLorgarMagnus le RougeMortarionPerturabo