Ouvrir le menu principal

Warhammer 40k - Lexicanum β

La Croisade de Thramas fut une campagne de l'Hérésie d'Horus. Elle vit les Night Lords et les Dark angels s'affronter pour le Secteur Thramas. 1

Informations basiques

- Croisade de Thramas -
 
Dark Angels affrontant le Mechanicum Noir sur Triplex Galatia .
Lieu de la Bataille /
Campagne :
Secteur Thramas
Date : 007.M31 - 009.M311
Conflit : Hérésie d'Horus
- Belligérants -
Défenseurs : Attaquants :
Armée Impériale, White Scars, Maisons de Chevaliers Loyalistes, Mechanicum, Dark Angels. Night Lords, Maisons de Chevaliers traîtresses, Mechanicum Noir, White Scars.


Description

Le Secteur Thramas est situé dans la Bordure Orientale , proche de l'Ultima Segmentum, et il constituait au moment de l’Hérésie d’Horus une des régions les plus riches de l’Imperium. 1

Malgré son éloignement, le Secteur Thramas était tellement riche que pour le camp qui s'en emparerait, cela signifierais prendre un avantage important dans l'Hérésie d'Horus. C'est pourquoi Horus envoya son frère Konrad Curze ainsi que la totalité de sa légion, les Night Lords afin de s'emparer de ce Secteur si vital au succès de sa rébellion. 1

La Croisade de Thramas se déroula non seulement sur Thramas mais également sur les secteurs voisins. En effet, c'est pas moins de 4 Secteurs qui furent impliqués. Cette guerre a eu plusieurs objectifs, le principal était la capture ou la destruction du Secteur Triplex. C’est dans ce dernier que les trois Mondes Forges de Triplex Galatia, Triplex Phall et Triplex Thule, qu’était produit une grande quantité de munitions et de machines de guerre. L'objectif secondaire était la capture de Thramas et des mondes fortement peuplés qui l'entouraient. 1

Les Night Lords passent à l'action

Au début de l’attaque sur le Secteur Thramas, les Night Lords étaient divisés entre deux factions informelles : les rares qui se souvenaient encore de la Légion telle qu’elle était et qui s’efforçaient de la préserver ainsi que son maître, et ceux qui ne cherchaient qu’à céder à leur nature sanguinaire sans l’intervention du Night Haunter. 1

Les Night Lords ont d'abord frappé une région de Thramas connue sous le nom de Route de la Dîme , qui reliait le Secteur Nostramo à Thramas. Cette région était connue depuis longtemps des Night Lords, car ces mondes avaient dû leur payer un tribut comprenant des initiés en échange d'une protection et ce pendant de nombreuses années. Leur premier arrêt fut Tsagualsa, où les Night Lords exigèrent que toute la population soit recrutée comme esclave de la Légion. Le monde a refusé la demande scandaleuse et les Night Lords ont massacrés sans coup férir la population. Par la suite, les Night Lords ont commencer à ériger une nouvelle citadelle pour Konrad Curze. Les Night Lords ont rapidement envoyé de petites bandes de guerre dans les mondes voisins, provoquant un afflux de réfugiés dans le Secteur Thramas et le Protectorat de Gulgorahd. Faisant face à peu de résistance, les Night Lords sous le commandement de Nakrid Thole furent facilement devenu les maîtres de près de la moitié du Secteur de Thramas. 1


Alors que les bandes de Night Lords se tracèrent un chemin sanglant à travers Thramas, ceux qui se souvenaient encore de leur devoir, comme Jago Sevatarion, ont poursuivi leur route vers le Secteur Triplex. Émergeant au-dessus du Système Triplex avec une flottille contenant quatre chapitres complets, les Night Lords y trouvèrent un système qui était sur la fin d'une guerre civile. En effet, Triplex Thule qui avait été la plus loyale à l'Empereur avait été attaquée par ses soeurs. Ainsi quand les Night Lords arrivèrent, les survivants de Thule s'étaient réfugiés sur une planète la plus éloignée du système, Nehren. La surface était gardée par les dernières manipules de la Legio Victorum III, tandis que la forteresse souterraine était bardée de batterie de canons de défense orbital, ainsi que des Taghmata Omnissiah survivant. Les Magos de Thule avaient pendant un certain temps réussi à tenir tête à leurs anciens frères. Se joignant aux forces de Galatia et Phall, Sevatar et l'Atramentar frappèrent en se téléportant au cœur de la forteresse souterraine alimentant les canons orbitaux du monde. Une fois les canons désactivés, les éléments traîtres de la Legio Victorum débarquèrent et annihilèrent leurs anciens frères. Pendant ce temps, Sevatar pu capturer l'Archimagos de Thule. Lorsque Konrad Curze arriva plus tard, il prit l'Archimagos de Thule qui s'était rendu et le tortura à bord du Nightfall après avoir trouvé ses louanges et flatteries mesquines ennuyeuses. 1

La Résistance de Thramas

Les Night Lords poursuivirent leur massacre sur la Bordure Orientale, néanmoins la discipline s'effondra en plusieurs endroits alors que le Night Haunter sombrant dans la folie et se retira sur Triplex. L'incident le plus notable se déroula sur Sheol III, où deux chapitres récemment formés des Night Lords s'entretuèrent. De nombreux commandants des Night Lords durent abandonner les objectifs stratégiques les plus importants pour agir indépendamment. D'autres commandants plus expérimentés, comme Nakrid Thole, ont cherchés à exploiter la terreur suscitée par les actions des Night Lords pour s'emparer des dernières positions-clés de la région : le Monde Forge de Gulgorahd et le Monde Ruche de Thramas.1

Ainsi une alliance de plusieurs Chapitres se déplaça vers le Protectorat de Gulgorahd, attendant une reddition rapide du petit Monde Forge, tandis que Thole parti réclamer la reddition de Thramas pour lui seul. Avec une force ne représentant guère plus qu’un seul Chapitre et un escadron de trois croiseurs, il mit le cap vers le système de Thramas, son arrivée étant retardée par la destructions de petits mondes sans défenses aux alentours de Thramas. Néanmoins, le Système Thramas ne ressemblait à aucun des petits mondes frontaliers, car il servait de station de passage majeure pour les détachements de la Grande Croisade et, en tant que tel, il possédait une constellation de défenses planétaires assez puissante pour tenir à distance toute flotte conventionnelle, ainsi que plusieurs petites Flottes Expéditionnaires qui attendaient des ordres dans les cales sèches orbitales et les stations de rassemblement. 1

Néanmoins lorsque Nakrid Thole arriva, l’atmosphère du monde été à la reddition et au défaitisme. Puis, une seule frégate , dont la coque avait été brisée par des tirs d’armes et en proie aux flammes, et qui portait le sceau de la petite forge de Gulgorahd transmis un message vox à travers le système Thramas :


"La guerre est une simple équation; sa solution est la victoire ou la mort.
Ceux qui ne peuvent pas triompher sont réduits en poussière par les rouages de l’histoire, car ce n’est que dans la victoire que l’on trouve la vie. Quelle que soit la force de l’ennemi, résister même face à l’anéantissement est la seule ligne de conduite logique. La reddition n’est qu’une résolution plus lente de l’équation, une fin persistante et douloureuse de la lutte.
Gulgorahd ne se rendra jamais.
La reddition est la mort.
"
+++ Message vox de frégate du monde de Gulgorahd 1 +++


Le petit Monde Forge avait refusé l'appel à la reddition des Night Lords et cherchait maintenant à inspirer ses alliés. Les Night Lords sous le commandement de Thole purent néanmoins atterrir sur Thramas, s'attendant à accepter sa reddition. Thole et ses hommes se rendirent dans le sénat de Thramas, où il exigea la reddition inconditionnelle de Thramas et de tous ses domaines, au nom du Maître de Guerre, de Konrad Curze et des Night Lords. En retour, Mayvin Khelen, la dernière Régente de Thramas, prononça un seul mot : « Non. » 1

Suivant le choc de cette réponse le Capitaine-Général de la Garde de la Nuit de Thramassi, Arcturus Morhde, dégaina son pistolet et tira directement sur le visage de Thole ébahi. L’élite de la Garde de la Nuit, l’Ost de Minuit, activa ses Haches Énergétiques et chargea dans les rangs de la garde d’honneur des Night Lords. A travers toute la planète, l'Armée Impériale loyaliste se souleva pour résister aux traîtres. Ils furent rejoins par une foule de citoyens, le petit détachement des Night Lords que Thole avait laissé au port spatial pour sécuriser leurs transports fut submergé par l’assaut des Hussards Antikaan, dont les bannières portaient la marque des Imperial Fists avec lesquels ils avaient longtemps combattu. Submergés par le nombre, les Night Lords furent contraints de battre en retraite et Thole, gravement blessé, retourna en orbite. La petite flottille des Night Lords fut simultanément attaquée par les défenses orbitales de Thramas et les navires de guerre amarrés. Cependant, certains d'entre eux, comme le Croiseur de classe Visigoth Crimson Tyrant, préférèrent venir en aide aux traîtres. Les Night lords préférèrent fuir et ne pas se battre pour le contrôle de l'orbite. 1

Il s'ensuivit une série de soulèvements et d'actions de guérilla de la Garde de la Nuit dans toute la région, qui mirent sous pression les autres bandes des Night Lords. La guerre totale s'empara du secteur alors que les Night Lords déclenchèrent des actions punitives vicieuses, mais leur capacité de combat supérieure fut dépassée par le nombre d'ennemis contre eux. À Qetesh Prime et Crucible, les Night Lords utilisèrent des vagues d'esclaves pour tenter d'affaiblir les défenses de la Garde de la Nuit, tandis que Thramas elle-même subi des raids constants de la part de Thole, désormais affreusement balafré. Les soldats de la Garde de la Nuit qui s’étaient cachés devinrent des guérilleros et des saboteurs, harcelant les bases logistiques et les garnisons isolées des Night Lords, tandis que les armées de Thramas et de Gulgorahd passaient à l’offensive sur les planètes du Secteur Thramas et au-delà. 1

Pendant un court moment, il semblait que les défenseurs de Thramas pourraient être en mesure de résister aux Night Lords. Tout changea avec la réapparition de Konrad Curze, qui revint de Triplex et organisa immédiatement une vicieuse contre-attaque avec toute la force de sa Légion ainsi que les Titans traîtres de la Legio Victorum et de la Legio Phasma. Sheol III tomba en moins d'une semaine, les défenseurs se suicidant par des charges de Phosphex au lieu de se rendre. Sur Yaelis, le Night Haunter lui-même descendit, écrasant les défenses urbaines des ruches. Lors de ce qui sera une des plus grandes bataille de Titans de toute la Croisade, la Legio Victorum et la Legio Phasma affrontèrent la Legio Adamantus, la Legio Atrox et la Legio Saevus de Gulgorahd aux Bastions 011 et 009. Des centaines de Titans combattirent et furent détruits dans ces batailles mais les traîtres sortirent victorieux malgré la ténacité suicidaire de la Legio Adamantus. 1

Outrés par le défi qui leur avait été lancé, les Night Lords mirent de côté l'objectif que leur avait fixé Horus de laisser Thramas intacte et s’engagèrent à anéantir les survivants. Sur Kenrac, la milice locale préféra massacrer sa propre population plutôt que de la laisser tomber aux mains des Night Lords. Sur Crucible, le commandant de la Garde de la nuit, Mordhe, constata que son Solar Auxilia manquait cruellement d'effectifs à cause des raids constants des Night Lords. Il a donc été contraint d'enrôler et d'armer tous les citoyens capables de tenir une arme. Étonnamment, le Bastion-019 a pu tenir pendant six mois jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une poignée de chevaliers pour résister aux traîtres. 1

La vengeance du Lion

En 008.M31, il semblait que la Croisade de Thramas était presque gagnée. Les traîtres avançaient et la résistance s'effondrait, et la vaste capacité industrielle de Triplex produisait du matériel de guerre en grande quantité pour le Maître de Guerre. Cependant, à Triplex Galatia, 18 vaisseaux capitaux et 100 escortes et vaisseaux plus petits portant l'icône d'une épée ailée arrivèrent en orbite et ont réduisirent la flotte de défense en miettes. Après avoir balayé les vaisseaux traîtres du Mechanicum, les vaisseaux des Dark Angels engagèrent ensuite un escadron de croiseurs lourds et de frégates des Night Lords. Les Dark Angels mirent hors d'état de nuire le Shadow of Justice avant de l'aborder avec la Dreadwing et Lion El'Jonson à leur tête. Le Lion réussi à capturer le commandant du vaisseau et à le ramener avec lui dans l'Invincible Reason pour lui extraire autant d'information que possible. Les interrogateurs de la Firewing ont ainsi pu extraire des informations de l'esprit du captif, découvrant que les 100 petits vaisseaux ennemis restants en orbite n'avaient pas l'intention de les attaquer immédiatement. Cela allait causer leur perte, car 100 vaisseaux capitaux Dark Angels arrivèrent bientôt sur Triplex et annihilèrent tout sur leur passage. 1

La bataille dans l'espace fut à sens unique, malgré l'infériorité numérique, les vaisseaux de la Première légion massacrèrent les traîtres, néanmoins certains vaisseaux des Night Lords réussirent à s'enfuirent en concentrant leur attaque sur l'Undying Will, néanmoins ils perdirent deux des leurs dans l'opération. Ainsi en l'espace de quelques heures, les Dark Angels prirent le contrôle total de l'orbite de Galatia. 1

Le Lion lança la Deathwing afin de détruire Galatia. Ils atterrirent au coeur de la forge principale de Galatia, établissant rapidement une tête de pont et affrontant une horde sans fin de Thallax et de monstruosité mécaniques. Cela permit à la Dreadwing d'arriver sous le commandement de Marduk Sedras, qui portait l’Armure Terminator cérémoniale de l’Ordre du Sceptre Brisé. A ses côtés se trouvaient les Terminators Naufragia et les Interemptors. Devant la puissance des Dark Angels, les Magos de Galatia relâchèrent des technologies depuis longtemps interdite, ce qui permit de repousser les envahisseurs. Devant cet afflux de puissance, Lion El'Jonson choisi d'activer le Plan d'Urgence Ikaros, permettant aux anciens robots Excindio d'être relâchés. Les 12 immenses Excindio qui furent libérés balayèrent toute opposition. Dans les profondeurs de la Forge, une horreur mécanique massive affronta le Lion et les Excindio, ainsi se déroula une bataille à laquelle aucun mortel n'aurait pu survivre. Seul 7 Exidio survécurent à cet affrontement. Après leur victoire, les Dark Angels utilisèrent le Phosphex pour purger Galatia. Seuls les chantiers navals en orbite furent laissés intacts par les loyalistes. Le Lion a ensuite frappé Phall, le plus grand et le mieux défendu des mondes du Triplex. Cependant, de nombreux traîtres préférèrent fuir, ne laissant derrière eux qu'un petit groupe de renégats et de loyalistes secrets. Ainsi, à l'arrivée des Dark Angels, Phall était déjà en guerre civile. Les éléments loyalistes du Mechanicum finirent par l'emporter et cédèrent la planète aux Dark Angels. 1

Le Primarque décida de laisser la vie sauve aux Magos loyaliste de Phall mais plaça Eskaton Sardas et un détachement de la Dreadwing afin de surveiller les Magos de Phall. Bien qu'il soit inférieur en nombre aux traîtres, le Lion possèdaient une importante force armée et les forces des Traîtres étaient dispersées dans deux secteurs entiers alors que sa propre armée était concentrée dans un seul système. 1

Ainsi, après la chute de Triplex, le Lion attaqua ensuite Sheol III et Yaelis. Les Night Lords eux-mêmes menaient des actions de harcèlement et de retardement, ne pouvant vaincre les loyalistes. La conquête de ces deux mondes allait occuper les Dark Angels pendant près d'un mois entier. À Crucible, les Dark Angels levèrent le siège pour trouver le capitaine-général Mordhe et quelques survivants malmenés qui tenaient encore. Cependant, la majorité du secteur resta aux mains des traîtres, et pour contrer cela, le Lion ouvra un second front dans le Secteur Aegis, mais ils se retrouvèrent bloqués par les traîtres à Memlock et dans la vaste étendue de la Nébuleuse d'Héraclide. Les combats s'étendaient désormais sur quatre secteurs différents et la bataille s'enlisait. Les Dark Angels n'étaient pas assez nombreux pour forcer une percée sans abandonner les mondes qu'ils avaient libérés, tandis que les Night Lords étaient trop dispersés pour repousser leurs frères loyalistes. Alors que le Night Haunter sombrait dans la folie, Sevatar et Anrek Barbatos cherchaient à atténuer ses ordres souvent contradictoires, retenant les Dark Angels par des actions constantes de guérilla et de harcèlement. Cherchant à inverser le cours des choses, Sevatar et Barbatos mirent également en action des accords secrets que le Night Haunter avait conclus avec des factions dans toute la Bordure Orientale, connus sous le nom de Traités de Minuit. De petits vaisseaux d'éclaireurs furent envoyés, gagnant de nouveaux alliés tels que les Tohruk, la Forge-Prédatrice d'Ulan Huda, des White Scars de la Conférie du Bouclier Brisé, les légions cannibales de Glabro, les Psykers de Thex, et des dizaines d'autres abominations et aberrations. 1

La contre attaque des traîtres

Grâce à ces renforts, les Night Lords ont frappé Crucible et plusieurs autres mondes avec une cruauté effrayante. La VIIIème légion a utilisée ses alliés comme de la chair à canon, pour épuiser les réserves de leurs adversaires et découvrir leurs positions. Sur Yrrdek , les Night Lords ont nettoyés les champs de mines des Dark Angels avec leurs milices de conscrits. Sur Chenro IX , les membres de la VIIIème légion ont parié sur le temps qu'il faudrait aux Dark Angels pour massacrer les conscrits envoyées contre eux pendant qu'ils pris note des emplacements des canons ennemis. Cependant, sur Sedrrice , les White Scars de la Confrérie du Bouclier Eclaté a agi de manière chevaleresque, permettant aux loyalistes décimés de se retirer avec leurs blessés. Une fois les préparatifs terminés, le Night Haunter lui-même apparut une fois de plus, convoquant tous les éléments disparates des Night Lords à ses côtés et rassemblant quelques 100 000 légionnaires. Le seul commandant des Night Lords à ne pas répondre au rassemblement fut Nakrid Thole, sa haine étant fixée sur Thramas seul. Thole a finalement réussi à briser Thramas avec l'arrivée d'Ulan Huda. 1

Dans les derniers jours de 008.M31, Curze lança son attaque sur une demi-douzaine de mondes. Il ne s'agissait pas de raids mais d'assauts à grande échelle d'une Légion. Trois chapitres des Night Lords ont atterri sur Chenro, utilisant les données des attaques précédentes pour cibler précisément les défenses des Dark Angels. L'unique chapitre des Dark Angels en défense a été submergé et contraint de lancer des frappes orbitales sur sa propre position pour maintenir les traîtres à distance. À Sedrrice, le cuirassé des Night Lords Tenebrous Will et ses escortes ont repoussé la flotte des Dark Angels en orbite et ont lancé un bombardement sur les survivants d'une manière qui a horrifié leurs alliés White Scars. Après que le commandant survivant des Dark Angels, gravement blessé, ait été tué dans un combat singulier par un Praetor des Night Lords, seule l'intervention des White Scars a permis de sauver les loyalistes des Traîtres. Les Night Lords ont rapidement revendiqué les 4 mondes, passant à de nouvelles cibles sans consolider leurs possessions. La deuxième vague des Night Lords a ciblée Crucible avec six Chapitres, une demi-Legio de la Legio Victorum, et 50 000 conscrits. Une armada des Dark Angels, dont deux Cuirassés de Classe Gloriana, défendait la planète. 1

Alors que les flottes s'affrontaient en orbite, les Night Lords ont commencé à débarquer sur Crucible elle-même. Les traîtres ont lancé leur milice alliée contre la ligne défensive des Dark Angels tandis que les Night Lords et les Legio Titans alliées débarquaient et consolidaient leur tête de pont. Cependant, c'est à ce moment que Konrad Curze s'est détaché du corps principal, forçant Sevatar et l'Atramentar à le suivre et faisant échouer le plan visant à diviser la ligne des Dark Angels. Curze a causé un carnage de masse dans son déchaînement mais n'a pas réussi à sécuriser une tête de pont comme prévu. Les loyalistes ont pu effectuer une retraite ordonnée tandis que les Ordinatus ciblaient les Titans traîtres. Pendant ce temps, les commandants des Night Lords célébraient leur victoire apparente et commençaient à se chamailler entre eux à propos du butin. C'est à ce moment que Lion El'Jonson est apparu et a déchaîné l'Excindio une fois de plus, cette fois sur Curze lui-même. Les 7 monstruosités ne purent vaincre Curze, mais le tinrent à distance, permettant au Lion et à la Deathwing de tuer les commandants désorganisés des Night Lords. Les Dark Angels et leurs alliés de la Garde de la Nuit abandonnèrent immédiatement leurs défenses et se lancèrent à l'attaque. Pendant un bref instant, la bataille resta en équilibre, mais à ce moment-là, les White Scars se sont soudainement retournés contre leurs alliés. Débordé, Curze a dû être traîné hors du champ de bataille alors qu'il criait pour que le Lion l'affronte en duel. 1

La retraite de Crucible a coûté cher aux Night Lords, les forces de la Légion perdant les 3/4 de leurs 12 000 légionnaires dans une retraite désordonée avec les Dark Angels qui les poursuivaient. Les Dark Angels ont pu lancer une contre-attaque à Yrrdek, envoyant trois nouvelles compagnies à la surface et forçant les Night Lords à battre en retraite. Leurs alliés de Tigrus ont ouvert un nouveau front, attaquant le monde de Verstun tandis que la force principale des Dark Angels attaquait le secteur de Thramas. Le Night Haunter retourna dans sa citadelle de Tsagualsa où il sombra à nouveau dans la folie. Pendant ce temps, le Lion et Corswain ont rassemblé un millier de vétérans de la Deathwing auquels se sont joint les survivants des White Scars et ont pris la direction de Thramas. Après un difficile voyage Warp au cours duquel plusieurs vaisseaux furent perdus, dont notamment l'Azure Bolt et le Pale Horseman, ils arrivèrent à Thramas pour la trouver presque détruite par Ulan Huda. 1

La guerre change de camp

L'Invincible Reason a immédiatement plongé dans la mêlée, ouvrant une brèche dans les lignes traîtres et fonçant vers Ulan Huda pour lancer un abordage tandis que les navires d'escortes des Dark Angels engageaient la flotte de Nakrid Thole. Luttant contre d'affreux drones de chair et des vagues d'esclaves, les loyalistes se sont battus jusqu'au centre de la lune et ont affronté son seigneur, un magos connu sous le nom de "Sorcière de Thramas". C'est alors que Zhenjin Khan découvrit une série de générateurs sous la surface de la lune et envoya un message aux Dark Angels pour qu'ils évacuent. Alors que les Dark Angels se retiraient, les White Scars détruisirent les générateurs, mettant hors service Ulan Huda au prix de leur propre vie. Au milieu de la destruction, le Lion s'est aperçu que même ses Dreadnoughts ne pouvaient faire tomber la Sorcière de Thramas. Il fallut la propre épée du Lion pour abattre la créature. Le Lion rejoignit son vaisseau amiral tandis que la Lune, gravement blessée, s'enfuyait dans le Warp . 1

Dans le même temps les Night Lords réussirent à aborder l'Invincible Reason, Nakrid Thole affrontant en duel Corswain qui avait été laissé au commandement de la flotte. A la nouvelle de la destruction d'Ulan Huda, les Night Lords refluèrent.1

La bataille de Thramas marqua le début de la deuxième année de la Croisade de Thramas, et bien que les Dark Angels aient pris l'initiative, ils n'avaient pas encore complètement éliminé l'ennemi. Les traîtres contrôlaient toujours de nombreux mondes dans le Secteur Thramas et presque la quasi-totalité du Secteur Aegis. Seule la zone autour de Gulgorahd restait en grande partie libre de leur influence. En effet, les Night Lords subissaient désormais une forte pression de la part des Dark Angels le long du front de Thramas et l'avancée lente mais régulière des forces de Tigrus sur le front de Verstun, ont vu une réattribution de certaines forces qui encerclées Gulgorahd. Les deux camps approchaient de l'épuisement, avec une grande partie de la base industrielle autrefois puissante de la Bordure Orientale en ruines et ses centres de population décimés, de ce fait le rythme des combats a commencé à ralentir. 1

Rencontre à Tsagualsa

Ainsi Konrad Curze dans un élan pour briser ses prophéties, rameuta ses soldats les plus loyaux, Sevatar, Shang et Barbatos, et envoya un message à son frère, l'invitant à se rendre sur Tsagualsa. Se doutant d'un piège mais plus que désireux de mettre son frère à terre, le Lion embarqua avec un chapitre complet à destination de Tsagualsa. Invité à se rendre à la surface, il s'y rendit en compagnie de Corswain et de Alajos. 1

Mais rapidement les retrouvailles, terminèrent dans le sang, le Lion se jetant sur Konrad Cruze, les gardes d'honneurs se croisèrent leurs armes et les deux légions finirent par arriver sur la planète séparant les deux Primarques ensanglantés. 1


Le Tournant décisif

Au lendemain de la bataille de Tsagualsa, les Night Lords se sont dispersés alors que les rangs des loyalistes grossissaient grâce aux régiments de Veilleurs de nuit nouvellement levés sur Thramas. À Memlock, une force disciplinée de Night Lords, sous les ordres d'Anrek Barbatos, s'est défendu contre les Dark Angels et les Veilleurs de nuit pendant sept semaines, ne tombant qu'à l'arrivée du Lion et de 1 000 hommes d'élite. Anrek mourrant lors d'un duel contre le Primarque de la 1ère légion. Suite à cette bataille, le Lion rassembla 30 000 de ses guerriers et battit mystérieusement en retraite, permettant aux Night Lords de réaliser des gains limités.1

Ce fut le cas à Thramas, où Thole lança une fois de plus une attaque avec 10 000 de ses hommes. Après avoir initialement capturé la majeure partie du monde, à l'exception du palais du Régent, les renforts des Dark Angels, dirigés par Marduk Sedras, sont arrivés et ont déclenché un bombardement orbital vicieux et aveugle au Phosphex. Thole fit partie des quelques survivants et mais mourrut dans la bataille contre Sedras et son Dreadwing. Peu de temps après, le Lion est retourné à Thramas, venant de Perditus.1

À Perditus, le Lion avait acquis un ancien artefact qui allé lui donner la victoire. Rassemblant la puissance de sa Légion autour de lui et laissant la Garde de nuit s'occuper de la guerre au sens large, le Lion a attendu et rassemblé des données pour trouver le bon moment pour frapper. La deuxième étape de son plan consistait à fournir aux seigneurs de Gulgorahd l'emplacement des restes de la Legio Victorium, les incitant délibérément à attaquer leur ennemi détesté. Cela a créé un assaut précipité par les Magos de Gulgorahd qui a créé une brèche soudaine dans les lignes loyalistes, c'était une occasion que les Night Lords ne pouvaient laissé passer. 1

À Sheol IX, la bataille décisive de la guerre eu lieu. La flotte des Night Lords se déversa dans la brèche laissée par le mouvement soudain des forces de Gulgorahd. Pendant ce temps, quelques 300 vaisseaux capitaux des Dark Angels ont été capables d'utiliser le Tuchulcha pour apparaître soudainement au milieu de la petite flotte des Night Lords. Les 200 vaisseaux capitaux des Seigneurs de la Nuit et leurs 600 vaisseaux de soutien et plus petits ont été pris au dépourvu et décimés, avec beaucoup de leurs vaisseaux encore à l'ancre à Sheol IX. Dans un massacre froid et sans pitié, les Dark Angels ont utilisé leurs vaisseaux reliques pour lancer des tirs précis à longue distance, anéantissant les vaisseaux des Night Lords qui ne pouvaient pas fuir. La ligne des Dark Angels s'est divisée mais n'a pas rompu, et sur les 100 vaisseaux traîtres qui ont chargé, seuls 50 ont atteint les lignes des Dark Angels, choisissant de fuir le système plutôt que de tenter un dernier combat futile à bout portant. Les Dark Angels n'ont pas poursuivi, choisissant plutôt de se rapprocher des vaisseaux qui restaient encore au-dessus de Sheol IX. Parmi ceux-ci se trouvait le vaisseau amiral de la flotte des Night Lords, le Nightfall.

La bataille qui a suivi a été principalement chaotique et les deux flottes ont commencé à s'entremêler. La présence de Konrad Curze à la surface de Sheol IX a été révélée et les Dark Angels ont lancé un assaut de débarquement contre sa forteresse. Pendant deux heures, les traîtres ont tenu bon, mais au prix de 25 % de la totalité de leur légion. Sur Sheol IX, Lion El'Jonson a pu rencontrer Curze au combat une fois de plus, cette fois-ci en blessant gravement le Night Haunter et en le plongeant dans le coma. Pendant ce temps, la Firewing a lancé un assaut d'abordage sur le Nightfall. Mais c'est alors que le vaisseau des Night Lords, le Feral Heart, a fait exploser ses propres réacteurs, créant une explosion massive qui a créé une brèche dans les lignes des Dark Angels. Le Nightfall et un petit nombre de vaisseaux des Night Lords survivants ont pu s'échapper par cette brèche et entrer dans le Warp. 1

Bien que les Night Lords aient réussi à échapper à l'attaque, leur Primarque étaient dans le coma suite à ses ses blessures et il revint à Sevatar de prendre le commandement de sa Légion en déroute, organisant leur regroupement et purgeant le Kyroptera tuant notamment les capitaines Malithos Kuln et Cel Herec. En tant que commandant de facto de la Légion, Sevatar a rassemblé ses forces restantes sur l'étoile Qetesh mais a été une fois de plus assailli par les Dark Angels. Sevatar a mené une contre-attaque désespérée qui comprenait des opérations d'abordage par l'Atramentar contre la flotte des Dark Angels. Au moment où la contre-offensive des Night Lords était sur le point d'échouer, Curze est apparu une fois de plus dans la mêlée et a rencontré le Lion à bord du vaisseau des Dark Angels, l'Invincible Reason. Après un bref duel, Curze a pu profiter de la distraction pour organiser une retraite et a fui la bataille avec ses forces. Cependant, certains de ses guerriers, dont Sevatar, furent abandonnés à bord du vaisseau des Dark Angels et capturés. Curze lui-même a également été abandonné sur l'Invincible Reason, bien qu'il ait réussi à échapper à la capture en se cachant. 1

Conclusion

Suite à la bataille de Scheol IX la Croisade de Thramas pris fin, les Night Lords fuyant de toutes part. La flotte de la VIIème Légion n'était plus que l'ombre d'elle-même. Avec Konrad Curze dans le coma la légion était au bord de l'implosion, Sevatar et l'Atramentar ont apporté la mort, en menant une guerre courte et brutale pour restaurer un sentiment d'unité et d'objectif à la Légion brisée et tuant tous ceux qui se sont opposés à lui. En prenant le pouvoir et en mettant en place un nouveau conseil pour diriger la Légion, Sevatar laissa ceux qui ne pouvaient pas servir dans la nouvelle Légion s'enfuir dans le Secteur de Thramas, où il rassembla les derniers survivants autour de la petite et insignifiante étoile de Qetesh.1

C'est ici que les Night Lords subiront leur défaite finale contre les Dark Angels. Après avoir rassemblé les survivants de la flotte, en appelant les vaisseaux des points de ralliement d'Yrrkesh, de Taur et d'autres étoiles, les Night Lords avaient pensé obtenir un bref répit, mais cela ne devait pas être le cas. Alors que les Night Lords se préparaient à quitter la Bordure Orientale, les Dark Angels leur tombèrent dessus une fois de plus. On ne peut pas appeler cela une bataille, car la Première Légion était tellement plus nombreuse que que ses ennemis et la surprise étaient telle que la question n'était pas de savoir si elle allait remporter la victoire, mais plutôt combien allaient pouvoir échapper au massacre. Une fois de plus, le facteur décisif serait les actions imprévisibles de Konrad Curze, qui, sortant de sa torpeur à bord de l'Excoriator alors que les Night Lords se battaient pour s'échapper, ordonna un dernier abordage contre le vaisseau amiral des Dark Angels. 1

Ce fut un effort futile et voué à l'échec et cela allait coûter cher à sa Légion. Sur les plus de 100 000 guerriers de la VIIIème Légion qui étaient entrés dans le conflit, moins de 60 000 ont survécu à la Croisade de Thramas, le Night Haunter lui-même comptant parmi les disparus, vu pour la dernière fois en train de combattre le Lion à bord de l'Invincible Reason aux côtés de Sevatar et de l'Atramentar. C'était la fin de la VIIIe Légion.1

De leur côté les Dark Angels n'avaient subi qu'une fraction des pertes infligées aux Night Lords, avec pas plus de 10.000 des leurs tués au combat.1

Suite à la Croisade de Thramas, le Lion a tourné ses vaisseaux, non pas vers la lointaine Terra, toujours enveloppée de tempêtes Warp, mais vers Ultramar, car de terribles rumeurs lui étaient parvenues de Tigrus. Elles parlaient de la trahison des World Eaters et des Word Bearers et d'un nouvel Imperium. Un rebelle s'était déjà levé et tomberait sous les coups du Lion, et si un autre avait osé se lever, il connaîtrait le même sort. 1

Sources