Adepta Sororitas

De Warhammer 40k - Lexicanum
(Redirigé depuis Soeurs de Bataille)
Garde Impériale & F.D.P.- Mechanicum - Soeurs de Bataille - Space Marines - Inquisition - Assassins - Flotte Impériale


Symbole de l'Adepta Sororitas. 1



L'Adepta Sororitas, plus communément appelé Sœurs de Bataille, Filles de l'Empereur et plus rarement Sororité, est une division de l'organisation religieuse nommée l'Ecclésiarchie uniquement composée de femmes.

Description

Organisation de l'Ecclésiarchie et chambre militante de l'Ordo Hereticus de l'Inquisition, l'Adepta Sororitas est souvent surnommé Soeurs de Batailles, par synecdoque avec son Ordre Militant, plus célèbre que d'autres branches telles que les Hospitaliers. [1]

Cet ordre fut officiellement créé suite aux réformes de Sebastian Thor à la fin de l'Age de l'Apostasie, lorsque les Filles de l'Empereur furent divisées entre le Couvent Prioris de Terra et le Couvent Sanctorum d'Ophelia VII. [2]

Histoire

Sœur de Bataille. 5

Origines

L'Histoire de l'Adepta Sororitas remonte au M36, vers la fin de l'Age de l'Apostasie.
Goge Vandire, le 361ème Haut Seigneur de l'Administratum et Ecclésiarque de l'Adeptus Ministorum, décida de se rendre sur San Leor, un monde réputé pour avoir en son sein un ordre uniquement composé de femmes appelé les Filles de l'Empereur.
Profondément dévotes envers l'Empereur, Vandire tenta de les enrôler comme gardes du corps, avant d'essuyer un refus. Pour les convaincre, il usa d'une supercherie en ordonnant à un garde de lui tirer à bout portant, prouvant sur lui la bénédiction de l'Empereur, sans mentionner le champ protecteur de son Rosarius. Suite à cette démonstration, les Filles décidèrent de le suivre se renommant Les Promises de l'Empereur. [1]

Révélation et Vengeance

Lors du Siège du palais Ecclésiarcal, l'Adeptus Custodes, défenseur de l'Empereur lui-même, tente d'approcher Les Promises afin de les convaincre de la manipulation de Vandire, en vain. Dans un dernier espoir, le commandant de l'Adeptus Custodes décide d'emmener Alicia Dominica et ses proches guerrières au Palais Impérial sur Terra devant l'Empereur en personne.
Ce qui s'y passa reste un mystère mais Alicia et ses fidèles repartirent avec la ferme intention de traîner Vandire en justice pour son hérésie.
Avant de mourir suite à son procès, celui-ci déclara : "Je n'ai pas le temps de mourir, je suis trop occupé." [1]

Une autre version raconte que lorsque Dominica sortit de la salle du Trône, elle se rendit aussitôt, accompagnée de ses suivantes, dans la salle d'audience de Vandire. Celui-ci était engagé, comme à son habitude, dans une cinglante tirade. Elles ne s'arrêtèrent que pour dénoncer ses crimes et mensonges contre l'Empereur avant de le décapiter sans autre forme de procès. [3]

Renaissance

Après ces évènements, le tout nouveau Ecclésiarque Sebastian Thor proclama le décret qui proscrivit tout "homme armé" appartenant à l'Ecclésiarchie. Seules les Sœurs de Batailles obtinrent le droit de porter des armes en raison de la nature uniquement féminine de ses membres.
Les Filles de l'Empereur furent renommées Ordres Militants de l'Adepta Sororitas, avant d'être incorporées à l'Adeptus Ministorum en tant que gardienne de la foi. Cette branche armée est un rappel permanent du pouvoir de l'Ecclésiarchie.

Si Thor réorganisa l'Ecclésiarchie et l'Adepta Sororitas selon ces principes, ce fut son successeur, l'Ecclésiarque Alexis XXII qui divisa les deux couvents en deux Ordres Militans chacun.
Ainsi, du Couvent Prioris naquit l'Ordre du Calice d'Ébène, fondé par Dominica en personne, et l'Ordre du Suaire d'Argent, mené par une des Sœurs ayant accompagnée Dominica dans la salle du Trône, Silvana.
Le Couvent Sanctorum donna quand à lui l'Ordre du Cœur Ardent, dirigé par Katherine, une autre Sœur suivante de Dominica, ainsi que l'Ordre du Cœur Valeureux, dirigé par Lucia, elle aussi suivante.
L'Ordre du Cœur Ardent fut plus tard renommé Notre Dame des Martyrs à la mort de leur dirigeante des mains du Culte des Sorciers de Mnestteus. [Source?]

Ce n'est que vers le milieu du 38ème Millénaire que l'Ecclésiarque Deacis VI créa deux nouveaux Ordres Militants à partir des Couvents Prioris et Sanctorum : l'Ordre de la Rose de Sang et l'Ordre de la Rose Sacrée. [3]

Structure et Hiérarchie

Organisation

L'Adepta sororitas est divisé en deux couvents, le Couvent Prioris basé sur Terra et le Couvent Sanctorum sur Ophelia VII, chacun composé de différents ordres :

Les Ordres[2]

Couvent Sanctorum (Ophelia VII) Couvent Prioris (Terra)
Ordres Militants
Ordre de Notre Dame des Martyrs Ordre du Calice d'Ébène
Ordre du Cœur Valeureux Ordre du Suaire d'Argent
Ordre de la Rose de Sang Ordre de la Rose Sacrée
Ordres Hospitaliers
Ordre de la Chandelle Eternelle Ordre de l'Eau Purifiée
Ordre de la Sérénité Ordre du Flambeau
Ordres Dialogous
Ordre des Paroles Sacrées Ordre du Serment Sacré
Ordre de la Plume Ordre du Lexicon
Ordres Famulous
Ordre de la Clé Ordre du Sceau Sacré
Ordre de la Porte Ordre de la Formulation Sacrée
Ordres Mineurs


Escd. de Cdt.

Grades des Ordres Militants

Les Ordres Militants suivent une structure militaire stricte composée de différents grades :

  • Chanoinesse - Plus haut rang connu des Sœurs de Bataille avec les Palatines. [2]
  • Céleste - Elites parmi les Sœurs, elles sont souvent chefs d'escouade ou garde du corps des Chanoinesses et Palatines. [2]
  • Séraphine - Seules les meilleures Sœurs sont élevées au rang de Séraphine. Elles sont équipées de Réacteurs Dorsaux et portent généralement un Pistolet Bolter dans chaque main. [2]
  • Dominion - Sœurs équipées d'armes spéciales. [2]
  • Retributor - Sœurs équipées d'armes lourdes. [2]
  • Sœur de Bataille - rang basique de l'Adepta Sororitas. [5]

Membres Notables[2]

Galerie

- Illustration de l'Adepta Sororitas -
Sœur Miriya
Sœur Miriya 
Céleste


Sources