Imperial Fists

De Warhammer 40k - Lexicanum


Les Imperial Fists furent l'une des vingt Légions de Space Marine créées par l'Empereur, Rogal Dorn étant leur primarque. Les Imperial Fists sont également un chapitre de la Seconde Fondation. 1
Ils sont considérés comme le parangon du Space Marine, et ce presque autant que les Ultramarines. 4-p.27



Marine Données générales Symbole de Légion
ImperialFistsArmure.jpg - Imperial Fists - Impfistslogo.png
Numéro de Légion: VII
Primarque: Rogal Dorn
Maître de Chapitre
Actuel :
Vorn Hagan. 17
Monde d'origine: Terra, 2-p.47 et bien d'autres 1
Forteresse-Monastère: Phalanx 3-p.47
Descendants connus: Black Templars 2-p.47, Crimson Fists, Executioners 5-p.84
Hammers of Dorn 12, Invaders 12, Iron Fists 12, Iron Knights 12, Red Templars 12, Excoriators 12
Miniature
Couleurs: Jaune 8 Impfistmin.jpg
Spécialité(s): A l'origine troupes de sièges. 1
Cri de guerre: "Pour sa gloire et celle du primarque Progenitor !" 1
Forces Actuelles: 10 compagnies standards. 1
Organisation: Codex. 1 Stabilité des gènes: Stables. 1


Origines

Armure Imperial Fists Pré-Hérésie. 16

La Grande Croisade venait d'atteindre les Ruches Glacières d'Inwit lorsque Rogal Dorn se présenta en personne devant l'Empereur pour la première fois. Il arriva à bord de Phalanx, une immense forteresse spatiale. Rogal Dorn décida d'offrir la station à l’Empereur, pure merveille du Moyen-Âge Technologique. L'Empereur accueillit Rogal Dorn et lui confia le commandement de la septième légion de Space Marines, les Imperial Fists.

La septième légion fut formée sur Terra comme le prouve son honneur de bataille "Roma". Comme le prouve une icône en céramite tellement fragile qu'elle ne peut même plus être exposée hors du Réclusium Intérieur. La septième légion avait été largement renforcée sur Inwit et plus de 70% de ses effectifs étaient composés d'aspirants. Nés du même patrimoine génétique, le Primarque et sa légion montraient la même rigueur disciplinaire et un dévouement total aux ordres de leurs supérieurs.

Les rares frères de bataille nés sur Terra avaient apporté avec eux une tradition de duels d'honneur qui fut rapidement adoptée par le reste de la légion. Encore à la fin du M41, les Imperial Fists continuent de pratiquer ces duels d'honneur à l'épée et jusqu'au premier sang, selon les traditions qui leur ont été enseignées. Nul homme ne connaît l'origine de cette coutume mais elle unit les frères entre eux par des liens éternels et leur remémore leur origine terrestre où qu'ils se trouvent dans la galaxie.

Les premières actions de la Légion furent couronnées de succès et elle servit bientôt de réserve à l'Empereur alors que la grande croisade se poursuivait. Capables de se déployer rapidement et efficacement, les interventions des Imperial Fists furent décisives dans de nombreuses batailles. La planification méthodique de leurs actions et leur endurance légendaire firent d'eux d'excellentes troupes de siège et de très bons combattants en milieu urbain. Les Imperial Fists servirent de garde prétorienne à l'Empereur jusqu'à la fin de la Grande Croisade et lorsqu'Il rentra sur Terra, ils fortifièrent son Palais.

A la suite de la victoire des Imperial Fists sur le monde de Necromunda contre des Orks , les Seigneurs de la Ruche consentirent à permettre de recruter de nouveaux aspirants sur leur monde en signe de gratitude. Une forteresse-chapelle fut dûment consacrée mais les Imperial Fists ne se comportèrent qu'en invités, jamais comme les maîtres de la planète, Rogal Dorn déclarant un jour : "'Je ne veux pas de vassaux, je veux des recrues"'. Il se contenta donc de conserver à sa légion son aspect militaire sans jamais revendiquer aucun des devoirs civils liés au contrôle d'un monde ou d'un système. 1-pp.12-13

L'Hérésie d'Horus

Imperial Fists contre Iron Warriors

Lorsque les massacres d'Istvaan révélèrent l'étendue de la trahison d'Horus, l'Empereur était accompagné de Rogal Dorn sur Terra et était déterminé à ne pas laisser Horus prendre le contrôle de l'Imperium.
Aux côtés des White Scars et des Blood Angels, les Imperial Fists menèrent une défense héroïque qui est depuis longtemps entrée dans la légende : la Bataille de Terra . Des suites de cette bataille mais surtout la blessure mortelle faite à l'Empereur, Rogal Dorn devint fou de douleur et décida alors de se venger de ceux qui avaient provoqué cela.
Alors que les Ultramarines tentaient de restaurer l'ordre dans l'Imperium, les Imperial Fists traquèrent tous les traîtres et les hérétiques, Rogal Dorn mit même de côté sa légendaire clémence, et rendit la justice d'une manière implacable. On raconte que le Primarque considérait que la mort de l'Empereur était la preuve de son échec et qu'il menait sa croisade pour expier sa faute. Qu'elle qu'en ait été la cause, Rogal Dorn resta absent des conseils de Terra jusqu'à ce qu'il y soit finalement convoqué par Roboute Guilliman, Primarque des Ultramarines, pour lui présenter le Codex Astartes.

Dorn fut extrêmement surpris : sa quête de rédemption l'avait tenu éloigné des changements de l'Imperium et il ne comprenait pas pourquoi l'Humanité ne faisait plus confiance aux Imperial Fists, juste à cause des actes commis par les légions renégates. Sans la fureur de la guerre pour les occuper, Rogal Dorn et les Imperial Fists semblaient perdus : l'Empereur était mort et on voulait scinder leur propre légion en différents chapitres. C'est durant cette époque de trouble pour les Imperial Fists que Perturabo défia Rogal Dorn en construisant une forteresse titanesque et en le poussant à l'attaquer. 1-pp.13-14

La Cage de Fer

Article détaillé : Bataille de la Forteresse éternelle


Rogal Dorn décréta que les Imperial Fists répondraient au défi de Perturabo en tant que légion et qu'ils reviendraient purifiés sous la forme d'un nouveau chapitre. Laissant Phalanx en orbite autour de Terra, il mena ses Space Marines contre les Iron Warriors.

Il lança ses hommes en plein cœur des défenses des Iron Warriors sans planifier son attaque comme il en avait l'habitude. Les combats auraient dû favoriser les hérétiques protégés par un réseau de tranchées mais les Imperial Fists résistèrent, contrèrent chaque embuscade et se sortirent de tous les pièges. Une fois leurs munitions épuisées, les Space Marines luttèrent dans les tranchées avec leurs armes de corps à corps, n'accordant et n'attendant aucune pitié de la part de leurs adversaires. Peu à peu, il devint évident que les Iron Warriors ne pourraient pas tous les tuer car aussi féroces qu'ils pouvaient être, il leur manquait la foi d'accomplir le sacrifice suprême que la victoire exigeait. Les Ultramarines décidèrent d'intervenir lorsque leurs lignes commencèrent à faiblir : Guilliman estimait que la mort de Perturabo ne valait pas le risque de perdre un homme comme Rogal Dorn et avait donc envoyé son propre chapitre en renfort.

Purifiés par leur sacrifice, les Imperial Fists entreprirent de se reformer. Durant les deux décennies suivantes, ils se retirèrent dans leur forteresse-monastère, laissant leurs chapitres successeurs combattre à leur place. Rogal Dorn mit à profit ce temps pour transformer son chapitre et lui faire embrasser tous les aspects du Codex Astartes. Lorsqu'il revint à la tête de ses troupes, son respect des préceptes du Codex Astartes n'était égalé que par les Ultramarines eux-mêmes.1-p.14


Le Nouvel Imperium

Au début de la réorganisation du chapitre, certains Imperial Fists quittèrent Phalanx pour fonder le chapitre de Black Templars et celui des Crimson Fists.
Comme les Imperial Fists n'étaient pas rattachés à un monde d'origine et qu'ils avaient une forteresse-monastère mobile, ils furent plus souvent appelés à l'aide par les autorités impériales que les autres chapitres.

Peu après la disparition de Corax, le Primarque de la Raven Guard, les Imperial Fists furent appelés à l'aide pour contrer la menace grandissante d'une Croisade Noire vers la Porte Cadienne. Phalanx et la majorité du chapitre étaient déjà engagés dans la surveillance du vaisseau-monde Ulthwé et aucun homme ne pouvait quitter son poste.
Malgré tout, Rogal Dorn parvint à former trois compagnies et les mena lui-même vers la Porte Cadienne. La Croisade Noire menaçait d'encercler Cadia et la flotte impériale n'était pas parvenue à stopper la menace avant qu'il ne soit trop tard. Grâce à son infaillible sens de la stratégie, Rogal Dorn prit la tête de trois croiseurs d'attaque Space Marines et surpris la flotte hérétique dans la Ceinture de Penelos avant qu'elle n'ait pu frapper. Les Imperial Fists attaquèrent le cœur de la Croisade Noire, leurs Thunderhawks infligeant de terribles dommages aux navires de transport sans protection et les Space Marines du chapitre se téléportèrent à bord des plus gros vaisseaux de combat du Chaos avant qu'ils ne réactivent leurs boucliers. La flotte du Chaos parvint à détruire les trois croiseurs d'attaque l'un après l'autre, mais les hérétiques demeuraient parfaitement incapables de neutraliser les unités d'assaut menées par Rogal Dorn. Les Imperial Fists s'attaquaient à la salle des machines d'un vaisseau et détruisaient ses réacteurs Warp, puis, leur mission accomplie, ré-embarquaient dans leurs Thunderhawks pour s'attaquer au vaisseau suivant. Parfois même, suite à la destruction de leur transport, certaines unités utilisaient les télé-porteurs du vaisseau abordé ou ses batteries de canons pour abattre les vaisseaux à proximité. L'issue de la bataille était évidente mais Rogal Dorn était déterminé à infliger le plus de dommages possibles à la flotte du Chaos quel qu'en soit le coût. Il mena le dernier carré de résistance sur le Cuirassé Despoiler Sword of Sacrilege qui avait été éperonné par le dernier croiseur d'attaque. L'ultime message envoyé par le Maître Archiviste recommanda leurs âmes à l'Empereur alors que Rogal Dorn allait mener ses derniers hommes dans une opération désespérée destinée à prendre le contrôle de la passerelle du navire.

Il n'y eut pas d'attaque sur Cadia. La flotte impériale arriva en force sur le lieu de la bataille peu de temps après et elle trouva la flotte chaotique en train de panser ses plaies. Le vaisseau-monde Ulthwé ayant mystérieusement disparu, Phalanx et le reste des Imperial Fists lancèrent aussi une contre-attaque. À elles deux, la Flotte Impériale et celle des Space Marines encerclèrent l'armada du Chaos et la mirent définitivement en déroute. Même privés de leur Primarque. Ils abordèrent le "Sword of Sacrilege" avant qu'il ne puisse s'enfuir et récupérèrent le corps de Rogal Dorn. Depuis cette bataille, les os de sa main sont conservés dans un champ de stase et constituent l'icône la plus révérée des Imperial Fists. Ils symbolisent pour eux le sacrifice exigé de la part de chaque Space Marine. 1-pp.14-16

Les Imperial Fists et leurs successeurs ont joué un rôle crucial en maintenant la cohésion de l'Imperium lors de ses heures les plus sombres. Plusieurs chapitres sont issus de leur patrimoine génétique, et tous sont aussi tenaces que leur ancêtre. Ils forment une confrérie aux liens étroits, unie par le sang et l'honneur de son primarque. 4-p.27

Lorsque l'Age de l'Apostasie déchira l'Imperium, aucun des protagonistes ne voulut risquer ses relations avec le chapitre qui put donc continuer de mener sa campagne contre la Ligue d'Ebon. 1-p.14


Engagements militaires et faits d'armes

Grande Croisade et Hérésie


M32 - M41


Patrimoine génétique

Le patrimoine génétique des Imperial Fists est parfaitement stable et n'a jamais montré le moindre signe de mutation. Toutefois, ils ont perdu quelques améliorations génétiques mineures, notamment la capacité de sécréter la membrane cataleptique qui permet à un Space Marine d'entrer dans un état de stase prolongée. De même, les Imperial Fists n'ont plus les glandes de Betcher qui leur permettaient de sécréter et de cracher un poison corrosif sur l'ennemi. 1-pp.16-17


Imperial Fists Notables

Article détaillé : Personnages (Imperial Fists)



Organisation

Recrutement

Tous les Chapitres ne résident pas sur un monde particulier, certains opèrent depuis des forteresses-monastères spatiales, tel est le cas des Imperial Fists. 3-p.9


Coutumes

Mis à part le fait que de manière étrange et inexpliquée les Imperial Fists au repos tuent le temps en sculptant les os de leurs frères décédés, le chapitre n'a pour l'instant montré aucune faiblesse. La seule pratique qui étonne et inquiète parfois les autorités est l'utilisation d'un appareil appelé le gant de douleur ["neuroglove" en VO] et destiné à punir les infractions. Nommé d'après un appareil plus ancien, le gant de douleur est en fait une tunique faite de fibres électriques suspendues à un gibet. Le Space Marine fautif est placé à l'intérieur de l'appareil pour y être soumis à des impulsions électriques extrêmement douloureuses. Il doit rester conscient et réussir à se concentrer pour oublier son tourment, renforçant ainsi le lien entre son esprit et celui du Primarque. Toutefois, le chapitre ne semble utiliser cet appareil que sur des individus volontaires, démontrant ainsi une volonté de sacrifice et d'automutilation qui rappelle par là même celle de son Primarque disparu. 1-pp.16-17


Doctrines de combat

Les Imperial Fists ont la réputation de continuer le combat même lorsqu'une retraite serait plus avantageuses.3-p.76 Par le passé, leur obstination leur a permis d'arracher la victoire in extremis en de nombreuses occasions, mais toujours au prix de nombreuses vies. 4-p.27

A l'origine, les Imperial Fists étaient une formation inflexible : chaque compagnie avait la même organisation que les autres et les officiers supérieurs étaient généralement peu imaginatifs mais toujours très efficaces. L'organisation générale était excellente et la détermination inébranlable des Imperial Fists faisait de ce chapitre une des forces de combat les plus efficaces contre des défenses statiques. Lors de la Grande croisade, les Imperial Fists étaient gardés en réserve jusqu'à ce que le point faible des défenses ennemies soit repéré, puis ils menaient une attaque parfaitement orchestrée qui écrasait en peu de temps l'adversaire. La légion était aussi menée par une volonté de vaincre contre laquelle peu d'ennemis pouvaient résister. [Source?]

A la suite de l'Hérésie, les Imperial Fists devinrent plus agressifs dans leurs approches, attaquant les différentes positions ennemies sans reconnaissance préalable et continuant même à lutter lorsqu'un repli stratégique s'imposait. Avec l'adoption du Codex Astartes, cette tendance devint moins évidente même si leur détermination restait la même. [Source?]

Désormais chaque marine est encouragé à prendre des décisions et à agir de sa propre initiative. Les Imperial Fists combinent toutes leurs unités dans des groupes de combats équilibrés et capables d'opposer à leurs adversaires différentes menaces, allant toujours de l'avant pour submerger leurs lignes sans qu'ils ne puissent réagir. Excellents combattants en milieu urbain et lors des campagnes de sièges, ils sont tout aussi capables d'écraser l'ennemi dans des environnements plus classiques. 1-p.17


Particularités tactiques

A la veille d'une bataille d'importance , il est de coutume parmi les Imperial Fists et leurs successeurs, surtout les Black Templars, que l'un des leurs soit jugé digne de devenir le Champion de l'Empereur. 2-p.39
Les Imperial Fists ont l'habitude de déployer des Multi-Fuseur et des Canon Laser dans leurs Escouade Devastator, afin de venir à bout facilement des véhicules et fortifications adverses. 4-p.61


Organisation des compagnies

Les Imperial Fists sont de fervents adeptes du Codex Astartes et suivent donc l'organisation standard. 1-p.14
La couleur des bordures d'épaulette est différente selon la Compagnie. 8

Organisation de la flotte

Les Imperial Fists disposent de plusieurs Flottes de Croisade dispersées dans l'Imperium. 4-p.30

Par exemple, la Flotte Helios se charge de la surveillance de l' Oeil de la Terreur. Dans la même région on peut trouver le Fort Stellaire Imperial Fists Endeavour of Will. 4-p.31


Les forces navales des Imperial Fists ont compté de nombreux bâtiments au cours de sa glorieuse histoire.
La liste ci-dessous présente les vaisseaux connus mis au service de ce chapitre.

- Vaisseau amiral de la Légion :

  • M31 à M41 - Le Phalanx, gigantesque station de combat, vaisseau amiral de la Légion et Forteresse-monastère du Chapitre. 1-p.13


- Barges de Bataille :


- Croiseurs d'Attaque :


- Frégates : -- à compléter --

Galerie

Images des Imperial Fists
Schéma de couleur pré-hérésie(2002) 1
Schéma de couleur pré-hérésie
(2002) 1  


Citations

"L'Empereur nous commande. Dorn nousguide. L'honneur nous protège.

Craignez-nous, car nous sommes la vengeance incarnée."

+++ Extrait des Enseignements de Rhetoricus. 4-p.27 +++
"Levez bien haut la bannière. Que ces dégénérés sachent qui vient les tuer !"
+++ Sergent Adar Geronan 4ème Compagnie des Imperial Fists. 4-p.55 +++
"Réjouissons-nous ! Laissons la gloire de la bataille nous envelopper !

Que nos ennemis nous craignent, car nous sommes la colère de l'Empereur !"

+++ Chapelain Remataan, Chapitre des Imperial Fists. 1-p.56 +++
"La douleur nous fait communier avec les héros."
+++ Enseignement de Rhetoricus. 1-p.17 +++
"Déplorons-nous de telles pertes ? Non !

Nous sommes les Fists !
Nous n'avons pas besoin d'hiberner ou de cracher du venin pour écraser nos ennemis.'"

+++ Enseignement de Rhetoricus. 1-p.16 +++

Galerie

Images du chapitre des Imperial Fists
Land Raider Crusader, 3ème compagnie lors de la Purge de Ganymede 6
Land Raider Crusader, 3ème compagnie lors de la Purge de Ganymede 6  
Land Speeder de la 1ère compagnie 6
Land Speeder de la 1ère compagnie 6  
Marine de la 2ème Compagnie 8
Marine de la 2ème Compagnie 8  
Marine de la 5ème Compagnie 1
Marine de la 5ème Compagnie 1  



Sources

Voir aussi


Legiones Astartes durant l'Hérésie d'Horus
Loyalistes Raven GuardIron HandsWhite ScarsSpace WolvesDark AngelsUltramarinesImperial FistsBlood AngelsSalamanders
Renégats Alpha LegionWorld EatersEmperor's ChildrenSons of HorusNight LordsWord BearersThousand SonsDeath GuardIron Warriors